Jean-Gérard Guibert convoqué devant le tribunal correctionnel : premiers échos et point de vue de la presse

Jean-Gérard Guibert, gérant de la microcentrale hydroélectrique de Salles-la-Source était convoqué devant le Tribunal correctionnel de Rodez le mercredi 31 janvier 2018 à 14h. Il est poursuivi pour « abus de biens sociaux » et « présentation de comptes inexacts pour dissimuler la situation de la société ». Même s’ils ne sont qu’une « affaire dans l’affaire », ces délits, s’ils étaient confirmés, pourraient bien remettre la capacité de l’exploitant à continuer à exploiter.
Contrairement à nos pronostics, le procès a bien eu lieu ! Peut-être même, notre ironie mordante a-t-elle permis d’éviter un nouveau report ?
C’est le juge Denis Goumont qui présidait l’audience et le nouveau procureur Olivier Naboulet qui représentait le parquet. Jean-Gérard Guibert était défendu par l’avocate (très) parisienne Me Elise Arfi.
La défense s’est vite transformée en accusation de… l’association « Ranimons la cascade ! » coupable d’esprit revanchard et de haine et de se mêler de ce qui ne la regardait pas. Mais c’est finalement la Municipalité de Salles-la-Source qui a pris le plus de coup, accusée d’être la cause de toutes les fraudes constatées du fait d’une redevance injuste qu’il ne fallait en aucun cas payer, d’où les transferts directs du compte de la Sté Hydroélectrique vers le compte personnel du gérant (il semble qu’il y ait beaucoup de porosité entre ces deux comptes).
Bien entendu, la Municipalité (tout comme l’association « Ranimons la cascade ! » durent subir les coups sans brocher, n’étant pas invités à participer à l’audience, et entendre cette ré-écriture de l’Histoire tout-à-fait fantaisiste.
On retiendra pour le moment de l’affaire que plus en 600 000 euros ont été soustraits du fisc en 4 ans… L’avocate  Elise Arfi fit montre de talent oratoire (à défaut d’arguments concrets ?) pour dénoncer le grand « n’importe quoi » et tout le monde en prit pour son grade : policiers, SRPJ, Procureur et juge sans parler bien sûr de « Ranimons la cascade!  » et de la municipalité de Salles-la-Source…
Le procureur et le juge se montrèrent fins dans leurs questionnement, face à un prévenu qui s’est présenté comme la victime. Ils semblaient par contre mal connaître ce complexe dossier, ce qui a permis au prévenu de raconter quelques incroyables énormités sans être contesté. Les réquisitions du procureur ont paru aux participants particulièrement symboliques et minimes.
Dans l’attente d’un compte rendu d’audience détaillé (en préparation), voici les échos de la presse :
 France 3 Quercy Rouergue – 31 janvier 2018 (Un média qui suit de près le dossier) :
Jean-Gérard Guibert (beaucoup, à Salles-la-Source, ne l’avaient jamais vu) et Me Elise Arfi

La Dépêche du Midi – 1 février 2018 : « règlements de comptes à Salles-la-Source »  (Bravo pour le titre humoristique !) :

 

Centre-Presse et Midi-Libre 1er février 2018 (des quotidiens un peu en retrait après avoir été longtemps en pointe) :

One Response to Jean-Gérard Guibert convoqué devant le tribunal correctionnel : premiers échos et point de vue de la presse

  1. […] 2018 : suite à de nombreux signalement au procureur de la république de 2013 à 2017, le gérant Jean-Gérard Guibert a comparu le 31 janvier devant le tribunal correctionnel de Rodez. Seule la période du 10 octobre 2010 au 31 décembre 2014 a été pris en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *