Reunion publique du 18 juin 2010

Le 18 juin, plus de 120 personnes de Salles la source, de Rodez et du Vallon se sont réunis pour une réunions publique d’information. Des élus et représentants d’associations étaient présents nombreux.

Cette réunion a été le moment fondateur du collectif  « Ranimons la cascade », ouvert à tous les amoureux de la cascade de Salles la source.

reunion-19-juin-2010 0070

 

Elle a donné lieu à un communiqué de presse qui résume les principaux soutiens enregistrés à ce jour :

« La cascade de Salles la source est un trésor exceptionnel et probablement uniquement en France que nous devons préserver. C’est un enjeu touristique majeur pour la commune et plus généralement la région de Rodez, du vallon de Marcillac et de Conques : c’est le message unanime que nous ont délivré les très nombreuses personnes venues nous apporter leur soutien lors de la réunion publique du 18 juin.

M.Jean-Claude Luche président du Conseil Général a apporté son soutien par la voix de Robert Caule, premier élu de la commune, par ailleurs entouré de nombreux élus municipaux.

Anne Gaben-Toutant, conseillère générale de Marcillac attirait notre attention dans une lettre aux habitants de « Salles la source, la bien nommée »sur ce « bien commun » qu’est la cascade qui « avec un débit à plein régime de Pâques à la Toussaint » pourra susciter de beaux projets locaux.

Bernard Burguière, conseiller général de Conques et responsable de la commission tourisme au Conseil Général, nous a alerté sur « la déception des visiteurs s’ils doivent découvrir une chute célèbre sans eau ». Pour lui, il est très important de ne pas interrompre l’écoulement des eaux en été. La découverte de cette résurgence par le visiteur ne peut que conforter le slogan de notre département : « L’Aveyron, pays d’émotion ».

reunion-19-juin-2010 0032

 

Jean Delpuech, maire adjoint de Rodez nous a assuré du soutien des élus de Rodez et de la communauté d’agglomération : «  Il faut relier le projet touristique du musée Soulages avec ceux des cantons de Marcillac et de Conques, entre lesquels se situe « un des plus beaux villages de France », Salles la source.

reunion-19-juin-2010 0025

 

Pour Jackie Maruéjouls et Claude Jouve, responsables de l’office de tourisme du Vallon de Marcillac, la cascade de Salles la source est est une porte d’entrée du vallon et une vitrine touristique dont la cascade est l’emblème. Un atout exceptionnel pour le pôle d’excellence rurale dans lequel s’engage le vallon pour les 5 ans à venir.
reunion-19-juin-2010 0035

 

A noter aussi les prise de position des Verts, de l’association Vallon Initiative Environnement, des commerçants de Marcillac, des Vignerons du vallon, du comité Causse Comtal… et des paysans du Larzac, ainsi que le public venu nombreux. Que tous en soient remerciés.

M. Guibert, gérant de la société hydro-électrique, présent lors de la réunion, n’a pu que constater la volonté unanime de tous de préserver ce patrimoine et de revoir notamment la question du débit en période estivale.

Le comité restera néanmoins extrêmement vigilant vis à vis du responsable d’une entreprise qui dans la passé n’a souvent pas respecté ses engagements et qui affirme des faits contesté par tous sans en apporter de preuve.

Seule la pression de l’opinion publique pourra faire basculer les choses dans le sens de l’intérêt collectif. Pour cela, parmi les actions futures prévues, nous invitons tous les amoureux de la cascade à participer à l’enquête d’utilité publique ouverte à la mairie de salles la source jusqu’au 15 juillet.

reunion-19-juin-2010 0046

 

 

Un rassemblement de tous, sous le style d’un apéro géant, sera organisé le samedi 3 juillet à 11h devant la cascade. Pour ne pas que dans les 40 prochaines années, nos descendants puissent dire : « Qu’ont-ils fait pour leur cascade ? »

reunion-19-juin-2010 0042

 

reunion-19-juin-2010 0050

reunion-19-juin-2010 0039

reunion-19-juin-2010 0033

reunion-19-juin-2010 0034

 

One Response to Reunion publique du 18 juin 2010

  1. […] « C’était le 18 juin 2010. La salle des fêtes du village était pleine… Six jours plus tôt, dans l’improvisation la plus totale, une poignée d’habitants de la commune avaient appelé à la mobilisation. L’objectif était modeste : obtenir un peu plus d’eau pour la cascade de la part d’un gérant de la microcentrale que chacun croyait dans son droit. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *