Un regard nouveau sur l’eau et la causse Comtal, abondance et fragilité de l’eau

Les associations « Ranimons la cascade ! » de Salles-la-Source et le Comité Causse Comtal ont organisé le 24 juin une soirée commune de conférence, illustrée d’un diaporama et suivie d’un débat, sur le thème : « un regard nouveau sur l’eau et le causse Comtal, abondance et fragilité de l’eau ». On a aussi constaté la présence des Amis des Sciences de la Terre.

Le causse comtal, petit causse situé au nord de Rodez constitue un domaine riche de sa biodiversité animale et végétale, de beaux vestiges archéologiques et de zones agricoles ou plus sauvages alternant entre terres labourées et prairies à genévriers.

La majeure partie de cette zone a un point commun : toute l’eau qui y tombe est collectée par un réseau souterrain complexe et unique et rejaillit à la cascade de Salles-la-Source, située en plein cœur du village.

La cascade fait par ailleurs l’objet d’un long combat judiciaire depuis 2010 visant la fermeture d’une petite microcentrale hydroélectrique construite sans autorisation en 1930 et de rendre au site sa splendeur d’origine. Il est la raison d’être de ce site Internet.

D’où vient l’eau de cette cascade ? Par quel chemin ? Où va la roche du causse lorsque se forment gouffres et galeries souterraines ?

Enseignant à la retraite, Jean-Claude Garrigou a fait un long travail sur ce thème et partagé ses découvertes. Assurément les participants à la soirée verront désormais la cascade et le causse Comtal comme un tout à préserver. Toute pollution sur le causse arrive rapidement ou non à la cascade qui ne doit pas devenir l’égout du causse Comtal dont la forte porosité doit être prise en compté.

Si la quantité de l’eau a été le moteur du combat pour la cascade depuis 12 ans, la qualité doit faire désormais l’objet de toute notre attention.

L’objectif de cette soirée était que chacun reparte avec une vision unifiée de la cascade de Salles-la-Source, du Créneau (rivière qui naît à la cascade), du tindoul de la Vayssière, vaste gouffre d’effondrement traversé en son fond par la rivière souterraine, ainsi que du causse Comtal aérien et souterrain.

La question de la qualité de l’eau a été abordée ainsi que l’idée de créer une zone de protection sur ce secteur.

Un pot a clôturé la soirée.

Dans la presse :

Centre-presse – 11 juin 2022 : « Une conférence pour tout savoir sur le parcours de l’eau jusqu’à la cascade de Salles-la-Source »

Centre-Presse – 21 juin 2022 : « Une conférence sur l’eau et la cascade, vendredi »

Petit Journal – 22 au 28 juin 2022 : « Observation du Créneau : un autre regard sur l’eau »

Centre-Presse – 6 juillet 2022 : « Abondance et fragilité de l’eau »

Centre-Presse – 13 juillet 2022 ; « Salles-la-Source ; l’association Comité Causse Comtal veille sur la qualité de l’eau du plateau »

One Response to Un regard nouveau sur l’eau et la causse Comtal, abondance et fragilité de l’eau

  1. jc dit :

    Que s’amorce une action collective pour défendre la qualité de l’eau du Créneau en lien avec la qualité de l’environnement du causse Comtal !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.