Une commission des sites tres hesitante…

La commission des sites se réunissait pour la troisième fois ce vendredi 13 mai 2011 pour étudier le projet de microcentrale hydroélectrique de Salles-la-Source qui a reçu une opposition farouche, depuis un an, de la part de « Ranimons la cascade !  »

Le président de notre association s’était vu refuser une nouvelle fois par la préfète, Danièle Polvé-Montmasson de participer à la commission… Notre très bonne connaissance du dossier ferait-elle peur ?

Au dire des participants, le débat a été très vif et la volonté de concilier l’inconciliable est apparue au grand jour : cette micro-centrale n’a aucune rentabilité économique si elle ne prive pas les habitants et visiteurs de la plus grande partie de sons eau !

Les opposants au projet (qu’ils soient ici remerciés pour leur pugnacité !) ont souligné que la solution proposée transformerait malheureusement un site naturel en attraction touristique. Pour l’Administration, les admirateurs de la cascade devront se contenter de ce « mieux que rien » ou aller au tribunal contester…

Résultat des votes : l’administration (6 participants de celle-ci font partie de la Commission ! ) ayant voté en bloc pour le projet,  il y a eu 8 voix « pour » et 7 voix « contre » ainsi que 2 abstentions. La préfète ne pourra toutefois pas nier le malaise évident autour de ce dossier… puisque les personnes vraiment libres de leur parole ont très majoritairement exprimé un avis défavorable.

L’administration ne manquera pas de pousser un cocorico de satisfaction, malgré ce vote à l’arraché bien peu glorieux.

La préfète ayant promis de nous rencontrer avant de signer l’arrêté honorera t-elle sa promesse ? En un an de mobilisation, elle a toujours jusque là refusé de nous rencontrer… La préfecture nous déclare maintenant qu’elle n’a plus une minute à elle d’ici le 7 juillet !

Un recours au Tribunal Administratif se profile donc de plus en plus à l’horizon, échéance à la quelle nous sommes prêts et qui nous permettra -enfin !- de débattre à armes égales. Et ceux qui auraient menti ou triché devront bien un jour être sanctionnés !Mais d’ici là, nous saurons encore nous faire entendre…

Ce bien public, auquel vous êtes si nombreux à être très attaché,  finira bien grâce à vous par retourner à la collectivité ! Ensemble, nous ranimerons la cascade !

One Response to Une commission des sites tres hesitante…

  1. Marcus dit :

    Pour gagner à tous les coups,la Préfecture nomme des commissions dont ses représentants sont en nombre majoritaire. Fallait y penser, c’est simple, pratique, efficace mais pas franchement démocratique ou moral.
    Le Tribunal Administratif tranchera. En attendant il faudra obtenir un sursis à exécution des travaux et, pour des raisons élémentaires de sécurité, l’arrêt d’exploitation de la centrale tant que la canalisation n’aura pas été remplacée. Au Maire de Salles la Source de monter au créneau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *