Une cascade du Doubs aux origines de la protection des sites en France

Un adhérent de « Ranimons la cascade ! » nous a ramené de ses vacances dans le Doubs la photo ci-dessous. Les similitudes avec la situation de la cascade de Salles-la-Source ne manqueront pas de frapper le lecteur.

La source du Lison est à l’origine de la législation sur la protection de l’environnement. En 1899, le propriétaire d’un moulin aujourd’hui détruit, prévoyait de capter l’eau et de remplacer la cascade par une conduite forcée. La source étant propriété communale, les habitants de Nans-sous-Sainte-Anne se mobilisèrent et firent appel au député Charles Beauquier. Après deux procès, ils gagnèrent définitivement en 1902. Pour conforter la victoire juridique du Lison et protéger les sites pittoresques de France, Charles Beauquier fit voter le 21 avril 1906 la première loi de protection de l’environnement, dite « loi Beauquier ». Le site de la source du Lison est classé depuis le 2 mai 1912.

Cascade du Lison (Photo : http://monjura.actifforum.com/t679-diverses-cascades)

Charles Beauquier devint président de la « Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de France » de 1901 à 1916. Sa grande oeuvre, dite loi Beauquier , est le premier texte protégeant « les sites pittoresques et monuments naturels ». Il institue des commissions départementales chargées d’en dresser l’inventaire.

 

6 Responses to Une cascade du Doubs aux origines de la protection des sites en France

  1. […] Le site de la cascade du Lison fut classé en 1912. Cette histoire a été gravée sur une plaque qu’a prise en photo cet été un des défenseurs de la cascade de Salles-la-Source. (voir « Une cascade du Doubs aux origines de la protection des sites en France ») […]

  2. Samantha dit :

    bonjour j’aimerais savoir si on peut s’y baigner? je demande sa car
    j’aimerais faire un shooting photo las bas merci

    • En ce qui concerne la cascade de Salles-la-Source, elle n’est pas prévue pour les baignades, quoi qu’on y ait parfois vu, comme dans les jardins de publics des grandes villes, des estivants les pieds dans l’eau par forte chaleur…

  3. […] Ce texte évoque également « la Loi Beauquier – première proposition de loi pour la « protection des sites pittoresques », déjà mentionnée sur ce site Internet. Rappelons qu’en 1899, le propriétaire d’un moulin dans le Doubs, aujourd’hui détruit, prévoyait de capter l’eau et de remplacer la cascade par une conduite forcée. C’est alors que le député Beauquier a décidé de prendre le problème d’une manière plus globale et de s’engager pour la défense et la promotion des sites pittoresques. Voir : « Une cascade du Doubs aux origines de la protection des sites en France ». […]

  4. […] SPPEF a été fondée par le député Charles Bauquier qui s’était engagé en soutien au combat pour la défense de la cascade du Lison, dans le Doubs, menacée par une usine hydroélectriq…. La Loi Bauquier est à l’origine de toutes les lois de protection de l’Environnement […]

  5. […] n’est pas sans rappeler celles, racontée sur ce site, du combat des habitants de Nans-sous-Sainte-Anne dans le Doubs en 1902, pour sauver la cascade du Liso…, (à la suite de cette mobilisation, le député Charles Beauquier fit voter en 1906 les premières […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *