Une Assemblée Générale pour se « ressourcer »

Le 20 février, s’est déroulée l’Assemblée Générale de « Ranimons la cascade ! Environ 70 adhérents, qui n’avaient pu se joindre pour cette soirée, avaient tenu à envoyer leur « pouvoir » avec leur cotisation. C’est donc fort de ces nombreux soutiens que s’est tenue cette soirée qui a permis de faire collectivement le bilan d’une nouvelle année d’action et de décider ensemble des orientations.

ag-cascade-2015-salles-la-s

 

Comment aurait-on pu imaginer il y a cinq ans, en démarrant cette mobilisation, de la longueur du chemin à parcourir et de la résistance incompréhensible que nous allions rencontrer de la part de l’Etat ?

Cette Assemblée générale a permis de retracer les principales étapes parcourues en 2014.

Des inquiétudes exprimée des habitants pour la sécurité et un bilan complet a été fait sur cet aspect : un barrage illégal et non contrôlé retient un lac souterrain à l’intérieur de la falaise, en haut du village : le Préfet en a été clairement informé afin que les responsabilités soient clairement établies en cas de rupture de celui-ci.

Sur les procès en cours : un deuxième procès  au Tribunal Administratif de Toulouse, contre la Préfecture qui se refuse à fournir le dossier de fin de concession qui devait être impérativement produit avant 2003, s’est déroulé le 26 janvier. La décision est attendue prochainement. Mais les recours sur le fond n’auront probablement pas lieu avant un an.

Face aux fraudes et malversations signalées à de multiples reprises et depuis de longues années sans que ne bougent les services fiscaux et sans que ne réponde à nos courriers de signalements au Procureur de la République. Une motion a donc été adressée à la  garde des Sceaux qui en a signé l’accusé de réception le 23 février 2015.

Le Maire est intervenu pour énumérer les actions menées et les rencontre avec la Préfecture. Il confirme qu’une enquête conjointe menée par le Ministère de l(Environnement et le Ministère de l’Economie et de Finances aura lieu dans les mois qui viennent. Il annonce le vote par le Conseil Municipal d’une subvention de 1000 € destinée à financer nos frais de communication. Enfin, comme évoqué lors de la visite au Ministère de l’Environnement de  juillet 2014, le Ministère proposerait à la Mairie de « racheter l’installation », ce que la Mairie ne peut envisager tant qu’il n’y aura pas de clarification administrative, judiciaire et sur le plan de la sécurité du dossier. L’Assemblée générale que puisse être rémunéré avec de l’argent public celui qui exploite frauduleusement l’installation la chute d’eau depuis si longtemps. Ce dernier a été même désigné au cours de la soirée comme un nouveau « Bernard Tapie » local !

Une série de nouvelles actions médiatiques sont envisagées pour les mois qui viennent et en vue de s’inviter dans la campagne des élections départementales.

Enfin le Conseil d’Administration est mandaté pour écrire un argumentaire simple clair et pédagogique à destination du grand public afin de clarifier ce qui peut paraître embrouillé.

Centre-Presse – 25 février 2015 (article identique paru également dans Midi-libre) :

cp-25-02-2015-ag-cascade-2015

Voir la revue de presse en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *