Un déploiement policier empêche les défenseurs de la cascade de s’exprimer

L’action menée par « Ranimons la cascade ! » le 25 octobre 2012, devant la Préfecture de Rodez pour demander à être entendu  a suscité la mis en place d’un important dispositif policier.

Il conforte l’association, s’il en était encore besoin, dans ses suspicions d’opacité de l’Administration sur ce dossier. Qu’il y a -t-il donc que l’on veut nous cacher ?

A la UNE de la  Dépêche …et en dernière  page : les opposants refoulés de la Préfecture.

article sous pdf

Centre-Presse – 26 octobre 2012 : « Ranimons la cascade ! » filtrée devant la préfecture mais satisfaite :

Article sous pdf

Midi-Libre : 26 octobre 2012 -: « Sauvons la cascade » devant la préfecture :

Radio-Totem – 26 octobre 2012 : Ranimons la cascade devant la préfecture

« Ambiance électrique jeudi soir devant la préfecture de l’Aveyron à Rodez. Les membres du collectif « Ranimons la cascade » ont été refoulés par les policiers. A l’intérieur du bâtiment se tenait une réunion du CODERST, le comité environnemental et sécurité. Il a donné un avis favorable au projet d’usine électrique de Salles-la-Source, un projet que les manifestants contestent. C’est désormais à la préfète, Cécile Pozzo di Borgo, de signer ou non l’autorisation. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *