Un cinglant désaveu pour l’Administration

Les résultats du CODERST de ce 25 octobre 2012, devant donner un avis au préfet quand à l’autorisation d’exploiter une usine hydroélectrique à Salles-la-Source, sont  selon nos informations :
8 pour, 5 contre, 5 abstentions.
(Pour mémoire, lors du premier passage au Coderst, le 10 décembre 2010, le résultat avait été 15 pour, 5 contre, 1 abstention).

« Ranimons la cascade! » communique : 

Pour qui sait un peu lire entre les lignes, c’est un cinglant désaveu que vient de subir au CODERST l’Administration à propos de son projet d’arrêté sur la microcentrale et la cascade de Salles-la-Source. Ce n’est en effet qu’une très courte majorité relative que, malgré ses tentatives renouvelées de passage en force, l’Administration a pu obtenir au moment du vote. Et cela grâce à ses représentants qui siègent au comité.

Pour nous, il s’agit là d’une véritable victoire. Merci à ceux qui ont voté en conscience.

Pour notre poart, en peu de jours et un après-midi de semaine, nous avons réussi une belle mobilisation devant l’entrée des services de la préfecture. Cette entrée a été refusée à un représentant de notre association et de ses 248 adhérents. Il n’a donc pas pu faire entendre notre voix plus qu’autorisée devant le CODERST.

À chacun maintenant de prendre ses responsabilités. Y compris devant l’Histoire. Nous, nous continuerons sans relâche à réclamer la démocratie et le respect de la loi à Salles-la-Source. »

 

One Response to Un cinglant désaveu pour l’Administration

  1. KingKong dit :

    Si nous avions pu exposer au CODERST que l’arrêté préfectoral autorise des travaux gigantesques : remplacement de la conduite existante vétuste et n’ayant fait l’objet d’aucun contrôle technique récent par un bureau agréé VERITAS, ni d’une étude géologique préalable comme l’exige la loi régissant le code d’enquête publique, par une conduite d’un diamètre supérieur nécessitant l’élargissement des tranchées existantes et donc l’ébralement des terrains et falaises dans une zone dangereuse « ROUGE » où il n’est même pas autorisé de construire une cabane à lapin, cherchez l’erreur !
    A la demande d’un vote à bulletin secret formulée par la Mairie de Salles-la-Source, il lui a été répondu que c’était une insulte à la DDT (Direction Départemental du Territoire), de qui se moque t’on, cette administration n’a cessé de biaiser et tricher dans ce dossier ! Au contraire, c’était pour elle l’occasion de laver toute suspission concernant un vote par une commission formée par une majorité de représentants de l’administration et de membres nommés par elle. Ces membres souvent soucieux d’obtenir des aides des dites administrations, sont contraint de voter pour ou de s’abstenir, voir de se faire excuser, pour préserver l’avenir. Le vote de ce dernier CODERST en est une illustration pertinante : 8 pour, 5 contre, 5 abstentions !
    Pour conclure sur la FARCE que sont ces commissions présidées et nommées par l’administration, voici une annecdote : dernièrement, un membre du CODERST qui avez la facheuse habitude de voter trop souvent non, s’est vu écarté de la dite commission. Bravo, ADMINISTRATION ET ETHIQUE ne font vraiment pas bon ménage, ce n’est pas un scoop, mais une picure de rappel ne fait pas de mal, non ?
    C’est d’autant plus dommage que la majorité de nos administratifs sont conciencieux et d’une probité dignes d’éloges et voient leur réputation ternie par un quarteron d’arrivistes aux ordres de quelques politiques au service d’intêrets particuliers garants de leur avenir. Beurk tout ça pu…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *