Un apéritif devant la-cascade de la Crouzie pour dénoncer les fuites, dimanche 13 octobre à 11h30

La conduite forcée connaît une nouvelle fuite d’ampleur dans la route de la Crouzie, un peu en aval des fuites de 2017 mais de beaucoup plus forte importance.

Peu sont au courant car la route est fermée au public et on ne peut plus accéder facilement à ce site :

– du fait de l’interdiction municipale sur la voie publique, reconduite régulièrement depuis 2 ans.

– du fait du non-respect des servitudes de passage par l’usine qui a bloqué l’accès au niveau de la passerelle.

Il ne nous paraît pas tolérable que l’on prive indéfiniment le public d’un accès au site magnifique de la Cascade de la Crouzie, ni que l’on bloque les riverains et promeneurs pour la traversée du Créneau et encore moins qu’on leur interdise de se rendre compte par eux-mêmes des fuites en cours !

Passerelle sur le Créneau : la SHVSS tente de bloquer le passage alors que les riverains disposent d’une servitude de passage. Pour mieux dissimuler la fuite ?

Pour mettre ces faits sur la place publique,

Nous vous donnons rendez-vous dimanche prochain 13 octobre, à 11h30, en haut de la route de la Crouzie,

Ceux qui le peuvent pourront descendre par le chemin de la Thurière (derrière l’église romane) et nous ferons valoir notre droit de passage au niveau de la passerelle désormais bloquée par un portillon en bois.

Nous constaterons la réalité de la fuite, ferons une photo de groupe devant la cascade de la Crouzie et ferons valoir notre droit de passage y compris jusqu’aux abords du Créneau, face à la cascade.

Pour rendre ce moment convivial, nous partagerons un verre devant la cascade. 

La Municipalité a été informée. Soyez à l’heure : notre action sera brève. Elle vise juste à médiatiser les derniers événements et vous permettre de vous rendre compte par vous-même de la situation nouvelle. Venez nombreux et en famille !

Abords de la cascade de la Crouzie : même problématique : l’abord du Créneau a été très sévèrement limité aux visiteurs…

N.B. : Même si le bas de la route était la propriété de la SHVSS, il faut savoir que depuis la fin du contrat de concession (décembre 2005), et selon les termes de ce contrat, l’installation de 1931 (barrage, conduite forcée et usine) revient à l’État de même que les terrains d’assise de la conduite forcée et du barrage, une situation juridique dont peu d’habitants et riverains ont été informés. Selon notre analyse, l’occupant est aujourd’hui sans titre et utilise gracieusement une installation qui n’est pas à lui.

One Response to Un apéritif devant la-cascade de la Crouzie pour dénoncer les fuites, dimanche 13 octobre à 11h30

  1. […] Une nouvelle fuite d’ampleur de la conduite forcée a été constatée en bas du village, à proximité du site de la cascade de la Crouzie qui est la deuxième cascade de Salles-la-Source, plus sauvage et moins connue que la grande cascade, et est située en bas du village. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *