SELON LA DEPECHE, RANIMONS LA CASCADE BOUILLONNE D’ENERGIE

 Dans un article du 11 mars 2012, La Dépêche du Midi revient sur l’AG du 3 mars de « Ranimons la cascade ! » sous le titre : « Ranimons la cascade buillonne d’énergie ». L’article met en avant la réflexion de l’association qui la « pousse à demander la fermeture pure et  simple de l’usine dans les plus brefs délais » : 

depeche-midi-11-mars-2012-bilan -ag -cascade
La Dépêche du Midi – 11 mars 2012

Salles-la-Source. Ranimons la cascade bouillonne d’énergie

L’assemblée générale de Ranimons la cascade, qui s’est déroulée le 3 mars, a permis de récapituler une année de combat, de faire le point sur les actualités de la lutte et de proposer un projet pour l’avenir. Une mobilisation exceptionnelle, un réel bouillonnement créatif, ont jalonné une année durant laquelle nombreux sont ceux qui ont manifesté leur attachement à « leur cascade » et à Salles-la-Source. Cette flamme a été entretenue grâce à une équipe soudée, aux nombreux soutiens d’élus et au bon relais des médias. Des compétences nombreuses se sont rassemblées, tous les dossiers ont été examinés à la loupe sur le plan juridique, la pédagogie et l’humour ont été utilisés comme moyens de mobilisation.

Après plus de 20 mois de lutte, les citoyens de Ranimons la cascade ont commencé à faire valoir leur « droit de savoir » et à exiger diverses pièces du dossier auprès d’une « administration dont les arguments commencent à s’effriter ». De nombreuses questions restent posées, les services de l’état ont tous été alertés et leur réponse est attendue avec impatience.

Vingt mois de travail acharné sur le dossier ont permis également de faire évoluer sensiblement la position de l’association sur le devenir de l’usine hydroélectrique.

« Deux solutions s’offrent à nous »

« Aujourd’hui, deux solutions s’offrent à nous : soit le dossier est accepté tel quel, une nouvelle conduite souterraine deux fois plus importante est posée et c’est reparti pour deux ou trois fois trente ans de turbinage et une cascade au rabais. Ou bien il est refusé : la conduite forcée à bout de souffle est démontée et l’eau reprend ses droits dans les deux ruisseaux, le Créneau et la Gorge aux loups, et leurs cascades. Le site de Salles-la-Source redevient la pure merveille qu’il n’aurait sans doute pas dû cesser d’être. Tout nous pousse désormais à demander la fermeture pure et simple de l’usine hydroélectrique dans les plus brefs délais ».

Les conseillers généraux Anne Gaben-Toutant et Bernard Burguières, l’adjoint au maire de Salles-la-Source, Raymond Séguret, tout comme Marc Censi, ont tour à tour salué le travail réalisé par Ranimons la cascade et rendu hommage à la ténacité d’une équipe qui défend un projet d’intérêt général ».

La Dépêche du Midi – 11 mars 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *