Sécheresse et interdiction des éclusées : pour le troisième mois de septembre consécutif, le trou Marite se remet à couler

Le classement en niveau II, par arrêté préfectoral du 6 septembre 2013, du bassin du Dourdou de Conques a entraîné de fait l’interdiction des éclusées. Rappel : les éclusées consistent en accumulation d’eau dans le barrage souterrain situé dans la falaise, en haut du village, suivis de lâchers puissants qui permettent lorsque le débit est insuffisant pour faire tourner en continu les turbines.

Que se passe-t-il alors ? L’entreprise ne peut plus turbiner. Dès lors que le niveau de la retenue souterraine a atteint le niveau du sommet du barrage, l’eau coule par débordement de celui-ci et non plus par rejet par une vanne de la conduite forcée.

Ceci a 3 conséquences :

1) Le ruisseau se remet à sortir de la falaise et à couler dès la source  (en temps normal, l’eau est rejetée par deux piquages sur la conduite forcée, situés plus en aval, et  au bon vouloir de l’exploitant).

source-creneau-23-septembre

2) Des fissures  alimentent le second bras du delta de Salles-la-Source (dit de « la gorge aux loups ») et l’eau coule dans le second ruisseau, alors même que la rivière est à l’étiage (à son plus bas niveau) (photo ci dessous prise au Trou Marite le 20 septembre 2013).

trou-marite-1-20-septembre-

3) Le débit de la cascade augmente légèrement, preuve que contrairement aux dires du gérant de l’usine hydroélectrique,  J. Gérard Guibert, la cascade n’a pas besoin du barrage pour être alimentée.

cascade-20-09-2013

 

Voir aussi :

« L’eau coule au trou Marite et dans le ruisseau de la gorge au loup » (14 septembre 2011)

« Les éclusées reprennent, le trou Marite est de nouveau à sec » (2 novembre 2011)

« L’eau coule de nouveau au trou Marite » ( 9 août 2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *