Salles-la-Source, commune de l’Aveyron pilote du « Prélèvement à la Source » ?

Humour : « de source proche du Ministère des Finances, on apprend que la commune de Salles-la-Source, dans l’Aveyron, pourrait être choisie pour expérimenter le “Prélèvement A la Source”. On sait quelle source d’interrogations et de tracas représente cette réforme pour le chef de l’État. Avant de décider de son adoption ou de son abandon pur et simple, Emmanuel Macron serait favorable à un test en live au sein d’une communauté limitée de contribuables.

Entre toutes les communes de l’Hexagone, celle de Salles-la-Source présente la particularité unique d’avoir été assujettie au “prélèvement à la source” pendant quasiment un siècle : celui qu’a effectué au détriment de sa célèbre cascade, par conduite forcée illégalement imposée, la Société hydroélectrique avec laquelle la population locale est en conflit ouvert.

Alors même que la rentrée du Gouvernement s’effectue dans un climat passablement délétère et qu’il y a lieu, pour le président de la République, de marcher à pas feutrés, les habitants de Salles-la-Source paraissent à même de supporter sans faire trop de remous un nouveau “prélèvement à la source”. Ils sont donc des cobayes tout désignés pour l’expérimentation envisagée. »

Source : page facebook de Yves Garric

C’est en 1932 qu’Amédée Vidal, industriel et sénateur de l’Aveyron, détourna l’eau de la célèbre cascade de Salles-la-Source, au grand dam des défenseurs du patrimoine. Pour ce faire, il creusa dans la falaise, à la source du créneau, un barrage et une galerie souterraine prélevant l’eau discrètement et la conduisant jusqu’au bas du village par une conduite forcée pour la turbiner. Il assécha ainsi la plus grande partie de l’année l’eau de la cascade, pensant que la population ne dirait rien. Il se sentait fort des soutiens à l’intérieur même de l’Administration qui cautionna ce détournement réalisé sans la moindre autorisation. 80 ans plus tard, l’Association « Ranimons la cascade ! » s’est donnée pour mission de mettre fin à cette escroquerie.

 

2 Responses to Salles-la-Source, commune de l’Aveyron pilote du « Prélèvement à la Source » ?

  1. Ergé dit :

    En acceptant une déclaration frauduleuse de la SHVSS,l’administration a accordé à la SHVSS un faux (a) droit fondé en titre (droit d’usage de l’eau gratuit) de 530 kW de puissance maximum brute, venant en déduction de la puissance maximum brute de 1300 kW des installations de la SHVSS.
    Cette dernière a pu ainsi escroquer l’Etat de :530/1300 = 40,7 % de la puissance maximum brute de l’usine.
    (a) faux reconnu par la mission d’inspection générale interministérielle de 2015

    • Le plus grave (pour la période récente) est qu’en dépit de nos alertes depuis 2010, l’Administration a mis 6 ans pour reconnaître la réalité de la situation que nous dénoncions, nous contraignant à déployer une résistance disproportionnée par rapport à la fraude que l’Etat souhaitait couvrir… Pourquoi tant d’énergie pour couvrir des fraudes ? Encore aujourd’hui, l’Administration continue à faire obstruction à la mise à plat du dossier au grand jour et la préfète refuse de nous recevoir, de nous communiquer des documents pourtant légalement communicables et enfin de répondre à nos question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *