Retour sur le poisson d’avril et suite des aventures du cascadeur

Le poisson d’avril de « Ranimons la cascade ! » destiné à médiatiser la cause de notre association a connu un grand succès. (Voir les commentaires)

Retrouvez sur Radio Temps Rodez le direct réalisé sur place au cours du magazine « Autrement dit diffusé chaque jour en direct à 12h10, 18h 10 et 20h 10;

Il comprend l’intervention de l’envoyé spécial de RTR, un interview du cascadeur, Ulrich Sauthöpelklaus et  du gérant de la microcentrale et les réactions en direct du représentant de Ranimons la cascade aux questions de Jean-Pierre Alexandre.

Il est aussi disponible (version raccourcie) par le lien suivant et illustré de quelques photos :


Poisson d’avril à Salles-la-Source, un canular… par Ranimons-la-cascade

Voir toutes les vidéos de « Ranimons la cascade ! »

Ulrich Sauthöpelklaus : suite de l’aventure

Recherche de l’exploit certes, mais aussi acte de protestation contre le saccage du site de Salles-la-Source par le gérant de la microcentrale hydroélectrique… C’est ainsi qu’Ulrich Sauthöpelklaus justifie son enfermement volontaire depuis hier à l’intérieur de la conduite forcée.  Sensible à son geste, “Ranimons la cascade!” a décidé de tenir ses adhérents informés au jour le jour des péripéties du célèbre cascadeur suisse allemand dans notre village. À cet effet, notre association a dépêché sur place un envoyé spécial qui nous rend compte sur ce site même des suites de l’aventure. 

La visite du maire… et celle de l’huissier

Une première journée d’Ulrich Sauthöpelklaus à l’intérieur de la conduite forcée sans histoire… Le cascadeur a commencé à se familiariser avec cet environnement obscur et froid au sein duquel il doit passer un mois. Il s’est installé, a établi son campement très exactement, comme prévu, sous la voie communale que traverse le tuyau. Campement est un bien grand mot : le cascadeur a apposé contre la paroi métallique plusieurs pièces aimantées qui lui serviront de cale-pieds ou lui permettront d’accrocher à portée de main divers instruments ou accessoires destinés à faciliter son  séjour : des rations de nourriture avec un petit réchaud électrique sur piles, un appareil de communication avec l’extérieur, un ipod avec ses chansons et musiques préférées. Toutes les deux heures, il s’oblige à une ascension d’une centaine de mètres à l’intérieur du tube pour garder la forme physique. Il téléphone beaucoup, s’entretient de longs moments avec les membres de sa famille, des amis qui lui prodiguent leurs encouragements.

Hier après-midi, Ulrich Sauthöpelklaus  a reçu la visite du maire de Salles-la-Source, M. Jean-Louis Alibert, qu’accompagnaient ses adjoints, Mmes Olivia Maillebuau et Marie-Thérèse Deloustal et M.M Louis Droc et Bruno Dalbin. Nos édiles lui ont souhaité la bienvenue, lui indiquant qu’il était chez lui sous la voie départementale, qu’il pouvait y rester autant qu’il le souhaitait. « Nous n’exigerons pas de taxe de votre part… », a tenu à le rassurer M. Louis Droc. M. Bruno Dalbin était quant à lui venu avec une bouteille de ratafia et un baril de mançois « de production familiale », a-t-il tenu à préciser, que les collaborateurs du cascadeur ont promis de lui faire parvenir lors du prochain ravitaillement.

Moins agréable a été la visite en fin de journée de Me Phulbert Coulhounet,  huissier de justice à Rodez, dépêché par le gérant de la Société Hydroélectrique de Salles-la-Source. Le staff d’Ulrich Sauthöpelklaus  l’a néanmoins accueilli avec humour, sinon avec chaleur, lui proposant même de l’introduire avec un harnais à l’intérieur de la conduite forcée pour qu’il puisse remettre en main propre à l’intéressé le papier bleu qu’il était chargé de lui faire parvenir. Offre déclinée avec un certain agacement par l’officier ministériel qui est reparti sans avoir rempli sa mission.

Pour le cascadeur, la soirée s’achevait devant le petit poste de télévision arrimé devant ses yeux. Il y suivait la retransmission en direct d’un match de football opposant le club de Zürich, dont il est un fervent supporter, à celui de Lausanne.

radio-temps-rodez

Et dans l’Hebdo (18 avril 2014) : « Un poisson d’avril dans la cascade… » :

hebdo-18-avril-2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *