« Ranimons la cascade ! » s’est fait entendre…

Près de 70 manifestants étaient présents à Rodez ce 25 octobre pour faire entendre la voix de la démocratie face au triomphe de l’illégalité et de l’irresponsabilité préfectorale.

Par toutes sortes de moyens, tambours, cornes, cloches, casseroles, pétards ou sifflets, ils ont tenté de faire entendre leur voix aux membres du CODERST, chargés de donner un avis sur le projet. Refoulés hors des bâtiments préfectoraux par un cordon policier, ils se sont vus une nouvelle fois refusés l’entrée au sein de la commission. Le grand public et les médias sont pu facilement interpréter ce refus par la malaise de la Préfecture dans ses « basses oeuvres ».

On notait dans l’assistance la présence de deux conseillers généraux, Bernard Burguière de Conques et Anne Gaben-Toutant de Marcillac ainsi que celle des réalisateurs de Microcosmos, Marie Pérennou et Claude Nuridsany.

Ci-dessous quelques images :

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *