Quand la cascade de Salles-la-Source était le sujet de la dictée du Certificat d’Etudes

C’est d’un fameux texte d’Onésime Reclus sur le site et la cascade de Salles-la-Source qu’était tirée la dictée du certificat d’études de l’Aveyron… de 1887. Onésime est le frère du grand géographe Elisée Reclus qui avait proclamé  salles-la-Source comme « un des plus merveilleux sites de France ». 

C’est ce que nous apprend le « journal d’éducation, d’instruction et de récréation », publié dans le Rhône et intitulé « L’école et la famille » du 1 juillet 1888 :

Cours moyen : dictée du Certificat d’Etudes 1887

« Un des plus merveilleux cirques (1) de la France est englouti dans le Causse (2) du Rodez. C’est le Cirque de Salles-la-Source, où bondit le Craynaux. qui serait un cristal transparent si l’homme le laissait à ses libres allures, mais à peine a-t-il jailli, bouillonnant et clair, à des fentes de rochers, qu’on l’enlève à son destin naturel de ruisseler dans la prairie ; le manufacturier l’usurpe, il le mène à des usines accrochées au versant du mont (3), du premier ressaut (4)  dont il aimerait à diaprer (5) les gazons, jusqu’au fond de la vallée, dans l’espèce de gouffre d’où l’on voit comme dans le ciel les poteaux du chemin de fer de Capdenac à Rodez plantés sur l’extrême rebord du Causse.

De ces poteaux que la locomotive partie des bords du Lot n’atteint qu’en s’époumonant, on admire l’entonnoir (6) du Craynaux, Salles, ses trois villages, la raideur de ses roches et ses cascades (7) que l’industriel n’a pas enfouies dans l’obscurité des usines. Parmi les cataractes (8) qui lui restent, il en est de charmantes, une surtout qui sauta du fronton d’une caverne, tandis que des perles brillantes filtrent dans un tissu de mousse et tombent goutte à goutte à l’entrée de la grotte ».

 

Questions et explications

(1) Cirque : d’un mot latin évoquant « cercle », « espace circulaire« . Les anciens appelaient cirque une vaste enceinte destinée à la célébration des jeux publics : courses de chevaux, de chars etc. Aujourd’hui le même mot s’applique à des enceintes circulaires et couvertes, destinées aux spectacles des écuyers ou servant de salles de concert ou parfois de réunion publique. tels sont le cirque d’Eté, le cirque d’Hiver à Paris. Par extension, la géologie applique le nom de cirque à de grands espaces circulaires entourés de tous côtés par des montagnes. Rapprocher : circulaire, circuit.

(2) Causse : nom donné dans le sud-ouest de la France à des plateaux calcaires.

(3) Accroché au versant : que signifie l’expression accrochées  au versant du mont ? Qu’est-ce qu’un versant ?

(4) Ressaut : saillie, avance que forme quelques partie, en dehors d’une ligne ou d’une surface ; passage brusque d’un plan à un autre.

(5) Diaprer : orner de plusieurs couleurs

(6) Entonnoir : trou ayant la forme d’un entonnoir et où s’engouffrent les eaux.

(7) et (8) Cascade et cataracte : ces deux mots expriment l’idée de chute. Cascade se dit de toute chute d’eau, mais surtout de celles qui rejaillissent de rocher en rocher. Cataracte désigne plus particulièrement les grandes chutes d’eau : telles sont les cataractes du Nil, du Niagara.

 

onesime-reclus-cascade-cert

 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5691500z/f1.item.r=%22salles-la-source%22.zoom

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5691500z/f25.item.r=%22salles-la-source%22.zoom

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *