Prise de parole de Jean-Louis Alibert, Maire de Salles-la-Source, devant la préfecture de Rodez

Prise de parole (très remarquée) de Jean-Louis Alibert,  Maire de Salles-la-Source, devant la préfecture de Rodez,  au cours du rassemblement de clôture de la deuxième marche de Salles-la-Source à Rodez du 28 juin 2014    :

DSC_1438

« Mesdames et Messieurs,

Tout d’abord je remercie le président Gauvain de me donner la parole ; je suis là pour exprimer mon soutien et celui de mon conseil municipal  à l’association « Ranimons la cascade ! » que je remercie d’avoir créé cette occasion  de porter une nouvelle fois devant  le public aveyronnais  le mécontentement des habitants de Salles-la-Source et les  difficultés  causées par l’exploitation de la chute.

« Difficulté ! », c’ est « plus qu’un euphémisme » …mais j’ ai pris le parti de rester modéré dans mes propos.

Qu’ en est il  et qu’avons-nous trouvé à notre arrivée ?

Nous avons constaté que depuis 2005 les deux maires et les municipalités successives ont tenté d’imposer leurs vues mais que leurs stratégies ont été  contestées de diverses manières  par l’exploitant  et que, depuis 2006 aucune redevance n’est plus payée.

Après en avoir contesté le principe au tribunal, l’exploitant a perdu les deux premiers procès  mais la cour d’Appel  lui a dernièrement donné raison …   Nous avons dû rembourser quelques 75 000 euros !

Pourquoi la cour d’appel lui a donné raison ?   Parce que  « miraculeusement » la préfecture après avoir affirmé entre 2005 et 2012 à plusieurs reprises aussi bien à la mairie de Salles la Source qu’à diverses instances que le régime de concession se perpétuait par « délai glissant »,cette même préfecture, en décembre  2012,  place l’exploitation sous un nouveau régime par  un arrêté de sursis à statuer  basé sur une convention datée d’août  2006.

Convention totalement absente de tout dossier et de tous débats entre 2006 et fin 2012 et qui est apparue comme par enchantement.

L’arrêté donne l’autorisation  à l’exploitant de fonctionner sur ses droits fondés en titre.    Quels droits ? ON en parle beaucoup   dans les dossiers depuis fort longtemps  mais on ne voit jamais trace des titres.   Ils concerneraient d ‘anciens moulins… Mais où sont ils donc ? …disparus.   Alors les droits d’eau …il faudra voir !!

Sur la redevance enfin,  je dois y revenir, sachez que la municipalité précédente, sur la base des minutes du jugement et forte de l’aide de juristes, a calculé une nouvelle redevance  que nous avons faite exécuter début avril 2014 pour un montant total de l’ordre de plus de 150 000 euros  correspondant  à l’indemnité d’occupation du domaine public  pour la période 2006-2014 

Eh bien  devinez…tout  récemment  le gérant nous assigne une nouvelle fois au Tribunal administratif avec deux instances  (rien que ça ) tout simplement pour ne pas payer …encore une fois !

En tant que Maire, il y a un sujet encore plus sérieux et qui me préoccupe Je ne trouve aucun document postérieur  à 1972 qui me rassure sur l’état des installations.  Ni le barrage qui contiendrait 5000 à 6000 m3, ni la conduite forcée qui a explosé en 1971 et qui contient en partie basse une pression de 10 à 13 bars ne seraient l’objet de documentation périodique.

J ai demandé à Mme le Préfet de me communiquer tous les documents de nature à me rassurer   Je n’ai à ce jour aucune réponse.  Aujourd’hui   l’exploitant turbine et même en saison estivale.   L’exploitant assigne la commune au tribunal alors qu’elle lui demande juste ce qu’il doit !   L’exploitant « francilien »  décide seul  du débit  de la cascade.

L’installation est vétuste et sûrement détériorée. Aujourd’hui nous voulons potentialiser et développer notre Vallon sur ses atouts et le site de  Salles-la-Source est un atout-maître de notre territoire.

Nous voulons offrir aux visiteurs une cascade, des torrents et des Gourgues,  vivants, naturels et pas intermittents,  pilotés par un industriel  lointain qui ne voit que son intérêt personnel.

D’autant que la production électrique de cette micro-centrale n’est en rien déterminante dans le paysage énergétique aveyronnais.  « Cette exploitation n’est  en rien conforme à l’idée que nous nous faisons du développement touristique de Salles-la-Source ».

Nous ne lâcherons rien sur ce dossier »

Centre-Presse – 2 juillet 2014 – Prise de parole de Jean-Louis Alibert :

cp-2-juillet-2014-jean-louis-alibert

La Dépêche du Midi – 8 juillet 2014 :

dm-8-juillet-2014-marche-maire

2 Responses to Prise de parole de Jean-Louis Alibert, Maire de Salles-la-Source, devant la préfecture de Rodez

  1. […] laquelle il avait tenu à se joindre avec plusieurs des conseillers municipaux de Salles-la-Source, le Maire de notre commune, Jean-Louis Alibert a pris la parole avec vigueur et conviction dans une intervention très remarquée, soulignant son […]

  2. JMJ dit :

    Remarquable : excellente description synthétique de la situation et du comportement de cette République qu’il faut ranimer (ou faire rentrer dans l’ordre ??).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *