Pourquoi le débit de la cascade est-il long à remonter après de fortes pluies ?

Après les fortes pluies du 5 juin puis de ces derniers jours, pourquoi le débit de la cascade n’est-il remonté que tardivement ?

Comme expliqué précédemment, le niveau de la cascade n’est pas un phénomène naturel mais est sous le contrôle de vannes détenues par la microcentrale hydroélectrique.

Dans le cas du régime le plus fréquent (inférieur à 470 l/s), hormis les 70 l/s règlementaires restitués dans le cours du Créneau à partir de la conduite forcée en amont de la cascade, l’ensemble de l’eau accumulée derrière le barrage souterrain est acheminé à la centrale par une conduite forcée. Selon le débit, la production d’électricité se fait par éclusées (lâchage d’eau par l’ouverture d’une vanne), éclusées qui deviennent de plus en plus longues ou fréquentes lorsque le débit augmente et que le barrage se remplit rapidement. Le turbinage devient continu une fois dépassés les 470 l/s. c’est seulement au dessus de ce débit que l’eau en surplus est acheminée également vers la cascade par surverse du barrage souterrain (iancessible au public).

Un deuxième fait joue sur ce ralentissement. Lorsque l’on sort d’une période sèche, les premières pluies sont absorbées par la couche superficielle de terre qui recouvre le causse (plus ou moins épaisse selon les zones). Au printemps, ce phénomène est accentué par la végétation qui ralentit la pénétration de l’eau et absorbe immédiatement l’eau de surface.

Avantage cependant de cet effet retard : c’est parfois par un beau soleil revenu que l’effet de grossissement de la cascade peut se constater. Attention, en été il est généralement très éphémère !

La série suivante date de la période du 5 au 14 juin. le pic est atteint le 13 juin. Combien de temps durera-t-il ?

5 juin 2020
6 juin 2020
8 juin 2020
12 juin 2020
13 juin 23020
14 juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *