Plume geante

Ce poème a été écrit à l’occasion de la veillée « Mémoire en cascade » du 6 novembre 2010 par Jacques Sénessé. Que vive la « plume géante » !

P6060070

« Source désigne une eau qui sort de la terre
Tout le monde sait qu’elle est source de vie
mais il y a différentes sortes de sources :
sources de maladies, de malheurs, de bénéfices.
Toute résurgence doit être respectée
Mais SALLES ; que vol dira ?
ce mot vient d’une racine « francique »
il veut dire « fortifications .
L’ensemble des châteaux construits pas les hommes
pour enjamber les eaux de la source, épanouies
en cascade, sont un rare trésor :
pensez donc : une cascade sous le pont levis d’un château
il n’y a rien de plus beau !
Je n’avais jamais vu cela aupravant
inscrit même au patrimoine de l’humanité !
Affaiblir (voire détruire) pareille merveille
par un barrage souterrain de la nappe phréatique
creusée dans le bajocien-batonnien karstique
et rendre muette la puissante banquette de travertin
édifiée par le flux de la cascade
au flan de la falaise ocre du canyon
est un attentat grave à la beauté d’el païs
Surtout qu’une bonne éolienne peut produire
plus d’énergie voltaïque qu’une telle turbine !
Vive la gerbe d’eau, flottant
comme une plume géante
sous les salles de la source ! »

 

Jacques Sénessé
6 novembre 2010

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *