Passantes de Saint-Jacques a fait étape à Salles-la-Source

C’est devant une salle comble et passionnée (plus de 130 spectateurs !) qu’Yseult Garric a joué, le 30 novembre 2013, et pour la première fois en Aveyron, la pièce « passantes de Saint-Jacques », au profit de  « Ranimons la cascade ! » de Salles-la-Source.

Fruit du travail d’une thèse de doctorat sur la trace des pèlerins qui depuis des siècles mettent leurs pas sur ce célèbre chemin, c’est avec humour et poésie que nous a été racontée mille et une anecdotes sur ce chemin.

passantes-st-jacques-6

En fil conducteur, deux pèlerines, l’une sortie du moyen-âge et l’autre bien contemporaine, en marche vers Saint-Jacques de Compostelle…

Cette pièce a été écrite par Yves Garric, auteur engagé dans ce combat pour la réappropriation de notre site par ses habitants. On a pu vérifier une fois de plus son talent pour rendre accessible à un large public des sujets difficiles, par le moyen du théâtre, de l’humour et  de la poésie.

passantes-st-jacques-2

En introduction, Bernard Gauvain, président de Ranimons la cascade a rapidement retracé un autre chemin, celui parcouru depuis trois ans et demi  par l’association et ses nombreux soutiens pour « retrouver notre cascade, notre bien commun, notre identité », un long chemin qui a déjà permis d’atteindre un premier résultat, celui de « construire du lien, de la solidarité », rendant le groupe « fort de ce combat vécu solidairement » et lui permettant de « dire non à la résignation et au fatalisme ».

En fin de soirée, Yseult Garric a salué le travail de l’association pour un « combat d’avenir ».

Quelques images sur la route de Saint-Jacques parcourue ensemble durant une soirée :

 

passantes-st-jacques-1

 

passantes-st-jacques-3

passantes-st-jacques-4

passantes-st-jacques-5

 

passantes-st-jacques-7

passantes-st-jacques-8

passantes-st-jacques-9

 

passantes-st-jacques-11

passantes-st-jacques-12

 

Dépêche du Midi – 4 décembre 2013

dm-4-decembre-2013-passante

Cet article a été extrait du texte suivant :

« Samedi 30 novembre Yseult Garric proposait pour la première fois en Aveyron, au bénéfice de l’association Ranimons la cascade !, sa pièce Passantes de Saint Jacques. Soirée très réussie puisque 130 personnes se sont serrées dans la salle des fêtes du village pour apprécier le texte et les images qui rendent hommage « al camino ». Yves Garric, qui signe, cette pièce s’est appuyée sur la thèse de doctorat d’Yseult, « Pèlerins et pèlerinages de Compostelle dans la littérature, le théâtre et le cinéma (de Guilhem IX à la voie lactée de Luis Bunuel) : de l’épique au subjectif, de la recherche de la Jérusalem céleste à la quête de soi » pour l’écrire. C’est dire que les anecdotes et questionnements posés sont bien documentés.

Miracle du pendu-dépendu, pèlerin accusé à tord de vol à San Domingo de la Calzada ou caillou placé dans le sac au départ et déposé au pied de la Cruz de Ferro illustrent les étapes du voyage. Deux femmes, à des siècles d’intervalle sont sur le chemin de Saint Jacques, l’une pour sauver l’âme de son père qui doit errer sur la voie lactée dans un chemin posthume pour Saint Jacques, l’autre partie pour randonner avec tous les attributs modernes du marcheur contemporain. Chacune dans son voyage solitaire va se retrouver confronté aux dangers ou aux inconforts du chemin.

Chacune va chercher du réconfort, pour l’une dans les étoiles qui la rapproche de son père et dans ses prières à Saint Jacques et à la vierge, pour l’autre dans ses « dialogues » avec le chemin lui même, son bâton de marche ou une vache croisée sur le plateau de l’Aubrac. Toutes les deux verront avec le même plaisir le clocher de Santiago qui marque la fin du chemin.

Notre contemporaine, partie randonneuse, arrive en pèlerine « comme si le chemin amenait sur une autre dimension, comme si malgré toi il te faisait pèlerine ». Ultreïa (aller plus loin, plus haut) l’ expression de joie du Moyen Âge et cri de ralliement des pèlerins résume l’exploit physique et l’évolution intérieure de ces passantes de Saint Jacques. »

 

Centre-Presse – 6 décembre 2013 :

cp-6-decembre-2013-passantes

 

One Response to Passantes de Saint-Jacques a fait étape à Salles-la-Source

  1. MELLOUL Georges dit :

    Il y a parfois des instants magiques, cette pièce de théâtre est de ceux-là.
    Un voyage empreint d’une grande profondeur. Un plaisir pour le spectateur.
    Le parallèle entre la pèlerine et la randonneuse peint à merveille le chemin de Saint-Jacques.
    La comédienne, Yseult Garric, sait être le guide parfait pour cette double « interprétation ». Elle porte un texte fort sachant mêler avec justesse Histoire et histoires.
    Merci à « Ranimons la Cascade » d’avoir programmé cette pièce de Théâtre d’Yves Garric. Ce chemin difficile est plus qu’un encouragement à votre lutte, à votre parcours. MERCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *