Search Results for: fin de concession

Concession autorisable :

Le sénateur André Gattolin a interpelé en 2013 le gouvernement sur le devenir des « concessions autorisables ». Cette situation s’applique à l’usine hydroélectrique de Salles-la-Source dont l’exploitation hydroélectrique, si elle devait se poursuivre, entrerait dans la catégorie des « concessions autorisables ». C’est à dire

Fermeture definitive de la micro centrale hydroelectrique… au 31 decembre 2005

Dans la bulletin municipal de Salles-la-Source de novembre 2005, Bernard Cazals, maire de Salles-la-Source, retrace brièvement l’histoire de la micro centrale hydroélectrique. Aucune demande de renouvellement de l’autorisation d’exploiter n’état parvenue dans les délais prévus par la loi, il annonce donc officiellement la

Le 22 janvier se tiendra l’audience devant la cour d’appel administrative de Bordeaux

Le mardi 22 janvier, à 13h30, se déroulera devant la Cour d’Appel Administratif de Bordeaux le procès en appel suite au recours déposé par « Ranimons la cascade ! ». Une délégation de l’association y sera présente. Cette audience est une étape

Le Fiasco continue et devient un Fiasco permanent !

Le rapport accablant de 2015 du CGEDD (Ministère de l’Environnement) écrivait à propos de l’usine hydroélectrique de Salles-la-Source : « Ce dossier est un fiasco administratif ». Consacre-t-il la fin du fiasco ? Eh bien, non ! Petit rappel de

La Préfecture entrouvre la porte… puis la referme

Interpelée depuis son arrivée en Aveyron, le 1 janvier 2018, la préfète Catherine Sarlandie de la Robertie a du mal à prendre au sérieux les affaires de fraude comme celle de l’usine hydroélectrique de Salles-la-Source. Sollicitée depuis son arrivée en

Huitième anniversaire : le 8 décembre 2010, le CODERST donnait un avis favorable à ce qui allait devenir un gigantesque fiasco

Le 8 décembre 2010 restera comme un jour noir dans la mémoire de tous les défenseurs de la cascade. Ce jour là, le CODERST (Conseil de l’Environnement et des Risques sanitaires et technologiques), réuni en la préfecture de Rodez, votait

La ténébreuse affaire de la micro-centrale électrique de Salles-la Source : un scandale qui dure depuis 87 ans !

Force est de constater que l’administration d’Etat, qui depuis notamment la loi du 16 octobre 1919, a d’importantes responsabilités dans la gestion des eaux, n’a pas tellement brillé dans la gestion de la micro-centrale hydroélectrique de Salles-la Source. Dès l’origine,

Silence préfectoral sur le dossier de la société hydroélectrique de Salles-la-Source : la presse en parle

Les panneaux placés aux entrées de Salles-la-Source ont fait de l’effet et intrigué ceux qui les ont vus si l’on en croit les retours que nous recevons.  Rappelons que la loi fait obligation à l’Etat de répondre dans un délais

Opacité préfectorale : dixième avis favorable de la CADA pour Ranimons la cascade !

L’association « Ranimons la cascade ! » a sollicité la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) pour lui demander de se prononcer sur le refus de communiquer divers documents concernant le contrat de concession de 1980-2005, toujours non clôturée à ce jour

La préfète Catherine de la Robertie étonnament silencieuse sur le dossier de la microcentrale

Par courrier du 8 janvier 2018 (voir ci-dessous), « Ranimons la cascade ! » s’est adressé à la nouvelle préfète de l’Aveyron pour attirer son attention sur le dossier brûlant de la cascade de Salles-la-Source, en lui adressant : – une demande