Nouvelles découvertes concernant le temple romain de Puech hiver

A l’occasion des journées du patrimoine, une conférence avec Martine Jolly était organisée à Mondalazac afin de présenter les principales découvertes faites sur le site du temple de Puech hiver (Salles-la-Source), suite à la campagne de fouilles de l’été 2019.

Cette zone située proche de la carrière de Puech hiver est actuellement menacée par un vaste projet d’agrandissement, préparé en catimini. Elle se situe au dessus du réseau souterrain qui conduite l’eau de la rivière souterraine du Tindoul de la Vayssière au village de Salles-la-Source.

Que nous apprennent les récentes fouilles ?

  • Si le pays ruthène n’était pas autant « romanisé » que la côté méditerranéenne, de nombreux échanges ont eu lieu dès le Ier siècle avec les romains et l’on construisait déjà à cette époque « à la romaine ».
  • Ce site a été fouillé une première fois par l’abbé Cérès qui a recueilli des mosaïques, aujourd’hui exposées au musée Fenaille de Rodez.
  • Lors de la présentation de 2018, le doute existait encore concernant la destination de cette construction : villa gallo-romaine ou temple ? Ce doute est aujourd’hui levé.
  • Les fouilles de l’abbé Cérès compliquent les fouilles d’aujourd’hui : en dégageant la terre le long des murs, l’abbé Cérès a fait construire de murs de soutènement retenant les matériaux creusés. Chaque mur doit donc faire aujourd’hui d’une analyse précise : ancien ou récent ?
Etat du site au début des fouilles d’août 2019

Les murs retrouvé permettent de reconstituer un temple romain de type fanum (un des mieux conservés de ce type se trouve à Autun. Il est de dimension moyenne. On distingue clairement les 3 parties.

  • Une tour centrale (cella): la parti sacrée qui n’était accessible qu’aux prêtres ;
  • Une galerie tout autour sous portiques couverts pour les sacrifices ;
  • Un espace extérieur clôturé par un mur, le péribole.
espace central dégagé partiellement

Modèle de temple romain et ses 3 parties

Les murs de la cella mesurent ici environ 50 m de large. Ci-dessous une reconstitution de cela mosaïque centrale, à partir de fragments collectés par l’abbé Cérès :

Vue d’ensemble à gauche, fragment reconstitué à droite

Dans la galerie, on trouvait un dallage plus modeste sous forme de petits blocs de pierre carrés :

Dallage de la galerie du temple

La couverture du temple était faite en tuile (des fragments ont été retrouvés), la couverture de la galerie était faite de lauzes calcaires
Modèle de toit de tuiles

Le dimensions de la tour sont de 7.40 m sur 5.60 m.

Les dimensions de la galerie sont de10.50 m sur 20.50 m

A partir de relevés pierre à pierre et de « photogramétrie » (synthèse informatique réalisée à partir de multiple photos), on peut obtenir une reconstitution plus précises des bases des murs dégagés :

Angle d’entrée du temple et aperçu de la galerie  :

reconstitution imaginaire du site :au centre le temple et à droite l’amphithéâtre, destiné à des cérémonies cultuelles et fêtes religieuses lors des cérémonies (capacité : environ 2000 personnes : 120 m de diamètre, 11 rangées de bancs). Au tour, de nombreux bâtiments destinés à accueillir les visiteurs ou pélerins : hébergement, nourriture…

Les fouilles actuelles montrent les restes de plusieurs temples romains en Aveyron. Le temple de Cadayrac drainait sans doute une population nombreuse qui vivait sur le causse Comtal. Rodez disposait de son propre temple.

« Salles-la-Source. Temple romain : salle comble pour la conférence sur les fouilles et découvertes »

(La Dépêche du Midi – 3 octobre 2019)

Amphithéâtre de Puech hiver

Quelques images de l’amphithéâtre de Puech hiver prises lors de la conférence publique de septembre 2018. On distingue les 3 parties de l’amphithéâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *