Nos vœux pour 2015 : « la patience a des limites ! »

A l’occasion de la nouvelle année 2015, « Ranimons la cascade ! » communique :

La patience a des limites !

cascade-sls-2-janvier-2015

« Quatre ans déjà, bientôt cinq, que le scandale dure ! Au vu et au su des représentants de l’État ce qui le rend encore plus insupportable. Que faudrait-il qu’il arrive à Salles-la-Source pour qu’au plus haut niveau enfin on se décide à dire « stop ! » ?

Irrésistiblement, nous sommes amenés à établir un parallèle avec ce qui s’est passé dans le Tarn voisin… Encore plus qu’à Sivens, dans le dossier de la microcentrale de Salles-la-Source s’accumulent les irrégularités, les entorses à la loi, les dénis de justice… La démocratie s’y trouve bafouée. Les risques que fait peser l’installation sur la sécurité des habitants sont ignorés. Et il y a non pas quelques années mais bientôt un siècle que cela dure !

A Salles-la-Source, les habitants du lieu, les élus et représentants politiques toutes tendances confondues soutiennent notre lutte. Tous soulignent avec nous l’importance du site de Salles-la-Source pour le développement local. Et rien ne bouge ! Bien loin de se rendre aux arguments par lesquels dès le début nous pensions les amener à la raison, certains représentants de l’État ont soutenu plus que jamais l’escroquerie de la microcentrale.

Notre dénonciation vigoureuse de tant de mensonges, passe-droits, de faux en écriture, d’irrégularités et de fraudes administratives et fiscales de toutes sortes n’a pas non plus suffi.

Le dossier dérange, embarrasse… En témoignent les refus de réponse à nos questions des plus hautes autorités de notre pays, le procès perdu par le Ministère de l’environnement, les fausses promesses préfectorales et ministérielles, les affirmations contradictoires de l’État qui change d’argumentation au fur et à mesure que de trop grosses ficelles sont démasquées…

Mettant à profit les tribunaux engorgés et la lenteur judiciaire, l’Administration cherche visiblement à gagner du temps pour protéger des coupables et permettre à « un ami » de turbiner illégalement quelques années de plus…

Après la tragédie de Sivens, face à l’archaïsme des procédures, notre ministre de l’Environnement a pourtant souhaité miser « sur la capacité de dialogue des citoyens » et notre Président de la République parlé de mettre en place de la « démocratie participative »…

Que souhaiter donc pour la cascade de Salles-la-Source si ce n’est que l’État se ressaisisse et que les belles paroles soient, pour une fois, suivies d’effets ?

Qu’on le sache bien : notre patience est à bout. Nous attendons maintenant des représentants de l’État qu’ils cessent de se mettre unilatéralement du côté de l’exploitant qui pille illégalement le site. Nous poursuivrons certes notre lutte de la façon dont nous l’avons toujours menée : dans le respect absolu des hommes et des biens. Mais nous sommes maintenant déterminés à passer la vitesse au-dessus.

Nous n’avons qu’un seul vœu à formuler pour 2015 : que ceux qui ont des oreilles entendent et comprennent qu’on ne peut pas indéfiniment se moquer des citoyens que nous sommes. »

« Ranimons la cascade ! »
2 janvier 2015

grotte-et-cascade-de-salles-engelman

Cascade de Salles-la-Source par Engelman – 1830

Centre-Presse : 3 janvier 2015

cp-3-janv-2015-patience-des-limites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *