Non à la banalisation d’un énorme scandale !

Motion votée le 24 mars 2018 par l’Assemblée Générale de « Ranimons la cascade ! »

Les refus de réponse et de rendez-vous de la nouvelle préfète de l’Aveyron, Catherine Sarlandie de la Robertie, à l’association « Ranimons la cascade ! » ont motivé cette motion qui est aussi un solennel avertissement.

Cette motion a été votée par 74 voix et aucun non. Il y a eu 1 abstention :

Non à la banalisation d’un énorme scandale !

« Fiasco administratif depuis l’origine… » : ainsi la Mission d’Inspection interministérielle a-t-elle, dans son rapport, résumé le dossier de la microcentrale de Salles-la-Source.

« Ranimons la cascade ! » a patiemment, au fil des années, accumulé les preuves qui viennent étayer cette laconique appréciation des Hauts fonctionnaires : passe-droits en tous genres, non respect des réglementations, fraudes, abus de biens sociaux. Au total, un énorme scandale qui s’est poursuivi jusqu’à une période récente.

À tous les échelons de l’Administration on devrait s’en émouvoir et tout mettre en œuvre pour le faire cesser.

Comme auparavant, « Ranimons la cascade ! » doit multiplier les démarches, faire intervenir la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) pour obtenir de haute lutte les pièces qui lui permettent de débrouiller le dossier… et de découvrir un peu plus l’ampleur des fraudes et des collusions.

La demande de rendez-vous que nous avons adressée à Madame la préfète dès son arrivée pour lui faire part de certaines observations urgentes reste à ce jour sans réponse.

L’assemblée générale de « Ranimons la cascade ! » la lui réitère donc solennellement.

 

Photo : Catherine Sarlandie de la Robertie – media12

 

2 Responses to Non à la banalisation d’un énorme scandale !

  1. JMS dit :

    Je vous suggère de faire part de ce refus de réponse et de rendez-vous de la nouvelle préfète de l’Aveyron à votre député.
    Le député est un homme politique, le préfète est un employée d’état.
    Le député peut intervenir auprès de la préfète si elle ne donne pas suite à vos demandes.
    Pour info, ce sont les députés qui votent la nomination des préfets en conseil des ministres. Ils peuvent même les faire gerber.

  2. […] Préfecture : le rendez-vous demandé à la préfète, Catherine Sarlandie de la Robertie, il y a 3 mois n’a pas reçu de réponse. Les documents dernièrement demandés n’ont pas été fournis et la CADA a nouveau été saisie. Ce point important sera mentionné dans la première motion. Des représentants de l’association ont manifesté des signes d’impatience. L’association se tient prête à manifester à nouveau dans la rue, quand le moment sera jugé opportun, si ses demandes ne sont pas prises au sérieux. Voir « Non à la banalisation d’un énorme scandale ! ». […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *