L’EAU COULE AU TROU MARITE ET DANS LE RUISSEAU DE LA GORGE AU LOUP !

(Voir aussi en bas de page, l’article de Centre-Presse paru le 23 septembre 2011)

On se rappellera à Salles-la-Source de ce lundi 12 septembre : la cascade y coule désormais jour et nuit et le Créneau est alimenté depuis la falaise et non par la conduite forcée en amont de la cascade.

Photo de la cascade le lundi 12 septembre 2011 à 8h

Mais la nouvelle la plus spectaculaire est, depus la fin de l’après-midi,  l’alimentation en eau du Trou Marite et du ruisseau de la Gorge au loup, du jamais vu en plein été à Salles-la-Source depuis des décennies.  (accès par un petit chemin derrière l’église de Salles)

Photo 12 septembre : on aperçoit une nappe d’eau au fond du trou Marite

 Cette résurgence n’est depuis 50 ans alimentée qu’en période de très fort débit, c’est-à-dire quelques semaines en hiver. Mais on se souvient que les anicens du village disaient voir le ruisseau couler à peu près toute l’année. Ils soupçonnaient même l’usine hydroélectrique d’avoir obturé les voies d’accès au ruisseau…

Pour beaucoup d’habitants de la commune, c’est donc avec plaisir et émerveillement qu’ils vont pouvoir redécouvrir un site magnifique tel qu’ils ne l’ont sans doute jamais vu. Certes, ce ne sont pas des quantités d’eau extraordinaires (nous sommes en période de sécheresse !) mais celles-cu suffisent déjà à redonnert vie au site et au ruisseau assèché et ne font un endroit magnifique.

Sources de la Gorge au loup alimentées par le Trou Marite

Questions autour de ce spectaculaire changement : sommé par la DDT, qui avait été saisie par « Ranimons la cascade ! », l’exploitant aurait décidé de respecter enfin l’arrêté sècheresse qui interdit le fonctionnement des usines hydroélectriques par éclusées en ce moment.  Ayant fermé la conduite forcée, il laisserait le barrage se remplir puis l’eau déborder ce qui alimente 24h/24 le Créneau. Il se peut que le barrage étant plein, des failles dans les rochers alimentent le trou Marite (l’accès principal ayant été obturé par l’usine hydroélectrique).

Autre hypothèse : il s’agirait de se mettre en règle en vue d’un contrôle de l’installation ( ?) Nous en saurons vite un peu plus… Rappellons que les habitants de Salles-la-source n’ont aucun accès au delta de Salles-la-Source ni au barrage souterrain afin de vérifier ce qu’il s’y passe.

Du fait du faible débit et du sol asséché, l’eau de surface n’arrive, au 14 septembre, guère plus loin que le petit pont derrière l’église, que l’on aperçoit au fond


 

 Au delà l’eau circule de manière souterraine (au 14 septembre 2011)

 

Un filet d’eau est visible au niveau de la cascade du trou de l’Arnus

 

 

On voit, à la couleur du rocher, où coule l’eau (à gauche) vers la vasque du trou de l’Arnus

 

L’eau s’infiltre à nouveau et ressort au niveau du pied de l’ancienne maison de repos

 

Centre-Presse du 23 septembre 2011 :

L’article paru le 23 septembre braque les regards sur la Gorge au loup, le « ruisseau oublié« . Néanmoins le titre  de l’article pourrait laisser entendre que l’objectif de l’association : « ranimer la cascade » est atteint. Il n’en est encore rien. L’application de l’arrêté sécheresse oblige momentanément l’exploitant à ne plus turbiner. Pour autant rien n’est encore définitivement règlé et la vigilance continue à s’imposer… 

 

 

4 Responses to L’EAU COULE AU TROU MARITE ET DANS LE RUISSEAU DE LA GORGE AU LOUP !

  1. […] le ruisseau de la Gorge au loup coule depuis un mois en pleine saison sèche, prouvant par là-même que la rivière souterraine, lorsqu’elle n’est pas détounée en amont de sa source par une conduite forcée, alimente bien deux ruisseaux : le Créneau et la Gorge au loup. […]

  2. […] à sec… (on se souvient que le 12 septembre, du fait de l’interdiction des éclusées, le Créneau avait repris son cours naturel et alimenté à nouveau le deuxième ruisseau, le « ruisseau oublié » (voir […]

  3. […] On s’en souvient, en septembre 2011, à la demande de « Ranimons la cascade ! », la DDT de l’Aveyron avait demandé l’application des arrêtés préfectoraux interdisant les éclusées (1) en période de sècheresse. Le résultat immédiat avait été le débordement du barrage souterrain et la réalimentation en plein été de la source du trou Marite (derrière l’église de Salles le haut). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *