LE CANARD POINTE DU DOIGT LES MICROCENTRALES HYDROELECTRIQUES

L’édition du 14 octobre du « Canard enchaîné » pointe du doigt les micro centrales hydroélectriques et notamment le petit guide : « Vers la centrale hydroélectrique du XXIème siècle », réalisé par France hydroélectricité et l’ADEME. (téléchargeable sur le site de France Hydroélectricité… voir aussi le communiqué de réponse à cet article).

L’article souligne le non respect de leurs engagements par certains exploitants de  microcentrales hydroélectriques (On en connaît quelque chose à Salles-la-Source…) malgré leur prétention à l’exemplarité de leurs projets.

La micro-centrale hydroélectrique de Salles-la-Source

L’article fait aussi  allusion au tarif de rachat de l’électricité par EDF qui suscite bien des convoitises. Ainsi 390 projets seraient-ils en attente sur le bassin Adour Garonne, alors que ces microcentrales ne sont que d’un intérêt énergétique dérisoire et  qu’elle rapportent de juteux bénéfices à leur propriétaire (une fois construites et amortie, étant totalement automatisées, leur coût d’exploitation est très faible et les profits maximum…).

Nous invitons les responsables de France Hydroélectricité, à venir voir sur place à Salles-la-Source constater la prétendue exemplarité des réalisations, alors qu’un projet en cours risque de sacager pour longtemps un site hydrogélologique, historique et touristique majeur et pour de longues années, dans des conditions juridiques plus que douteuses…

Nous ne sommes pas contre l’énergie hydroélectrique mais  le qualificatif « énergie propre » ne doit pas justifier de faitre aboutir des projets par des moyens « sales »… et France Hydroélectricité serait bien inspiré de faire le ménage parmi ses exploitants.

A lire aussi :

« A propos des micro-centrales électriques »  (enjeux écologiques)

« Le canard enchaîné vient visiter la cascade »  (la troublante histoire de l’usine hydroélectrique de Salles-la-Source)

– Voir aussi les commentaires de l’article : « l’intéressant témoignage de l’ingénieur Varlet »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *