L’association « Ranimons la cascade ! » a ete reçue a la prefecture

Une délégation de l’association « Ranimons la cascade ! » a été reçue vendredi 8 octobre 2010 à la préfecture de l’Aveyron par M. Moniotte, secrétaire général. Etaient présents également Renaud Rech et M. Fileraud qui suivent le dossier à la Direction Départementale des Territoires (Service eau et biodiversité).

Si la délégation a été longuement entendue, elle demeure néanmoins très inquiète par l’absence de prise en compte de l’aspect patrimonial de la cascade dans le processus de demande d’autorisation préfectorale. L’administration se contentera de vérifier la stricte application de la loi sur l’eau qui prévoit qu’un minimum de 10% de l’eau du ruisseau ne puissent plus être prélevé pour être turbiné.

Cette application légale du stict minimum imposé par la loi qui paraît « significative » à l’administration nous paraît très très insuffisante, ce qui justifie la poursuite de nos actions.

L’enjeu est de ne plus considérer une cascade comme un canal de dérivation d’un simple moulin mais comme un joyau patrimonial essentiel au développement de la commune.

Quand aux nombreux problèmes juridiques, ils sont laissés à la justice et l’administration refuse de se prononcer sur ces aspects.

Pour cette raison, Denis Mathieu, photographe et habitant du village et membre de notre association exige du demandeur la preuve matérielle des titres de servitude qu’il prétend possèder, faute de quoi, il demandera par voie de justice, la dépose de la canalisation. Il dit avoit été amené à utiliser cette faille juridique du dossier pour amener le demandeur et l’administration à entendre les demandes de notre association, de la population locale et des élus de ce département.

Les échos diffusés par la presse le 9 octobre 2010 rendent compte de cette rencontre:

 

CP-09-10-10

DM-09-10-10

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *