La rivière qui n’existait pas se colore aussi en vert !

La « rivière qui n’existait pas » (seulement aux yeux de la police de l’eau, les habitants de Salles-la-Source savent bien que ce n’est pas vrai…) s’est colorée aussi en vert avec un peu plus de 24 h de retard sur le Créneau. Il s’agit de la rivière de la Gorge au loup.

Ce deuxième bras de la rivière souterraine a coulé de manière continue tout l’hiver. Il a pris lui aussi la couleur verte ce vendredi 30 mars 2018, permettant aux amateurs de ce ruisseau des cliché originaux et rares.

Ainsi la fluoréscéine montre à merveille l’unité du complexe hydrogéologique de Salles-la-Source : rivière souterraine et ses différents sources alimentant le Créneau et le ruisseau de la Gorge au loup.

Vous trouverez en suivant des photos prise ce 30 mars à la Gorge au loup, de la source du trou Marite à la cascade du trou de l’Arnus, puis une photo de la grande cascade au 30 mars , puis 2 photos de la rivière souterraine gracieusement mises à disposition par Quentin Gayraud et Vincent Conquet :

Cascade du Trou de l’Arnus :

 

Le 30 mars au soir, la vasque de la grande cascade était encore verte :

Pour finir quelques vues de la rivière souterraine qui alimente ET le créneau et le ruisseau de la Gorge au loup :

Photos de Quentin Gayraud :

Photo de Vincent Conquet :

Article paru dans Centre-presse, le 4 avril 2018 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *