Incidents en cascade à la microcentrale et nouvel avertissement sur la sécurité

(mise à jour de la page au 31 août 2017)

Sous ce titre, « Ranimons la cascade ! » communique :

Pas de répit estival en dépit de la sécheresse pour l’usine hydroélectrique de Salles-la-Source : celle-ci a d’abord continué à turbiner depuis le 12 août malgré l’interdiction des éclusées liées à l’arrêté sécheresse du 10 août et ce jusqu’au vendredi 25 août où celle-ci a procédé à un lâcher d’eau très important dans le Créneau attirant malgré elle l’attention de la police de l’eau.

Que s’est-il passé ? A quelques kilomètres en aval, l’eau de la rivière est actuellement artificiellement détournée pour des travaux de réfection du réseau d’assainissement dans le lit du ruisseau (entre le collège Kervallon et le poste de relevage de Lindrevie). Le collecteur installé provisoirement pour cela n’a pas pu absorber un tel afflux d’eau inattendu en période estivale et on déplorerait des dégâts non négligeables sur le chantier…
Mais ce lundi 28 août, c’est une nouvelle fuite d’eau bien plus inquiétante qui a remis la microcentrale sous les projecteurs. Celle-ci, pour l’instant modeste, est apparue dans la pente de la Crouzie, en amont de la cascade du même nom, en bas du village. Elle est néanmoins un nouvel avertissement clair pour le maire et le préfet, tous deux responsables de la sécurité.
Des industriels ayant travaillé pour la société hydroélectrique nous signalaient récemment les risques liés à l’extrême vétusté de la conduite forcée, enterrée sous la route et passant au pied des maisons, qui supporte une très forte pression.
Alors que les touristes viennent nombreux pratiquer des activité de loisirs au voisinage de la cascade du bas du village, « Ranimons la cascade ! » interpelle le préfet et le maire : est-il raisonnable, dans l’attente de la fermeture définitive de cette installation, de laisser le public approcher de cette zone alors qu’une potentielle rupture peut à tout moment faire éclater la canalisation ? Pouvez-vous encore vous protéger derrière les propos rassurants mais peu étayés de la mission d’enquête interministérielle de 2016 ? Rappelons que celle-ci garantissait un « bon niveau de sécurité de la conduite forcée pour 25 à 30 ans » et pouvait donc sans crainte être remise aux collectivités locales.
Salles-la-Source, le 29 août 2017
(Voir aussi plus bas la mise à jour suite à l’arrêté du 31 août 2017) 
Fuite d’eau dans la rue de la Crouzie
Activité au dessus de l’eau à proximité de la fuite
Travaux sur l’assainissement nécessitant l’assèchement du Créneau à Marcillac
——————————–
Arrêté du 31 août 2017 interdisant le passage dans la zone dangereuse de la Crouzie jusqu’au 8 septembre, « considérant un fuite importante dont on ignore l’origine, a été constatée sur le chemin de la Crouzie, en attente de réparation ».
« Ranimons la cascade ! » se réjouit de cet arrêté et contribue à mettre la SHVSS devant ses responsabilités (voir photos ci dessous montrant l’état de la situation et l’aggravation de la fuite) :

One Response to Incidents en cascade à la microcentrale et nouvel avertissement sur la sécurité

  1. […] de la Société Hydroélectrique de Salles-la-Source et de son gérant M. Jean-Gérard Guibert. Les événements de la semaine qui vient de s’écouler en apportent, s’il en était encore besoin, une nouvelle preuve […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *