Ils ou elles ont dit… ou florilège de la cascade

Depuis 26 mois que nous menons notre combat pour la cascade, nous avons reçu d’innombrables soutiens d’élus et de personnalités. En voici un florilège :

Un jour ou l’autre…

« Les visiteurs sont impressionnés quand, tout à coup ils aperçoivent, à la verticale, un village et une cascade : les éléments concrets parlent d’eux-mêmes et un jour ou l’autre votre combat aboutira. Plus je découvre ce combat, plus je vois des points communs avec le nôtre, l’importance que représente le patrimoine : celui de l’Aubrac, que l’on considérait comme sans avenir,  est devenu le principal moteur de son économie.

Le site de Salles-la-Source est « frappant », pour qui le découvre à la sortie d’un virage, avec un élément d’esthétique visuelle hors du commun, auquel on ne peut être insensible.

Il y a beaucoup de belles cascades en Aveyron, mais aucune n’est comme celle-ci située en plein cœur d’un village. »

André Valadier,
l’homme qui a « ranimé » l’Aubrac

Un patrimoine exceptionnel

« Je suis depuis le début avec attention le dossier de la cascade de Salles-la-Source. Je souhaite ardemment qu’une solution soit trouvée qui puisse satisfaire les attentes locales exprimées par le conseil municipal et les habitants. La cascade de Salles-la-Source fait partie de notre patrimoine départemental. Sa fonction ne doit pas être dénaturée. Elle représente un véritable patrimoine exceptionnel. Aussi sachez combien je soutiens ce dossier »

Jean-Claude Luche,
Président du conseil Général

Il est temps…

« Le plus beau et le plus célèbre ornement de Salles-la-Source, sa cascade, est depuis des décennies soustrait au regard de ses habitants et de ses visiteurs par suite de l’exploitation hydroélectrique au seul bénéfice d’un particulier.

.Nous sommes convaincus qu’il est temps de mettre un terme à cette exploitation pour le plus grand bénéfice des habitants de la commune, mais aussi de tous ceux du département et de la région, sans compter les nombreux visiteurs de Salles-la-Source, qui aujourd’hui font l’amère expérience de découvrir une cascade réduite à un filet d’eau ».

Claude Nuridsany et Marie Pérennou,
cinéastes, réalisateurs de Microcosmos

Si je suis réélu…

« Si je suis réélu, ce projet ne se fera pas » 

Yves Censi,
député de l’Aveyron

Pour raisons de développement économique et de sécurité

«  Les habitants de Salles-la-Source, du canton de Marcillac, les élus locaux, les responsables de l’office du tourisme et du syndicat des vignerons du Vallon, le président du conseil général ont unanimement souligné l’intérêt patrimonial du site de Salles-la-Source, porte d’entrée du vallon entre Rodez et Conques. Tous demandent que la cascade continue à couler tout au long de l’année. La cascade est notre bien commun qui mérite toute notre vigilance et notre intérêt.

Je me suis bagarrée depuis le début pour la cascade et contre l’autorisation d’exploiter et je vous apporte le soutien des habitants du Vallon, qui viennent de me réélire : pour des raisons de sécurité et pour des raisons de tourisme : on pourra mener des projets à partir de ce patrimoine et enfin parce l’exploitant n’est pas fiable. »

Anne Gaben-Toutant,
Conseillère générale de Marcillac

Si près du Musée du Rouergue…

« Le Musée du Rouergue, à Salles-la-Source, avec ses collections de vieux outils, ses présentations de vieux métiers et sa charpente à la Philibert Delorme, est un des fleurons de nos musées. Il est proche de la cascade et nous souhaitons, au Conseil Général,  le mettre en avant. pour cela, il faut que la cascade coule !

Et maintenant que Conques et Marcillac sont unis dans la même communauté de communes et sont unis au niveau du tourisme, la cascade doit couler à flot ! »

Bernard Burguière, conseiller général de Conques,
Président du Comité départemental du Tourisme

Une nouvelle loi sur mesure ?

« L’Administration essaie de nous faire croire que la conduite forcée de 1930 date d’avant la révolution (rires). L’administration est en train de créer une nouvelle jurisprudence à Salles-la-Source concernant les droits d’eau fondés en titre » 

Raymond Séguret,
adjoint au maire de Salles-la-Source

La Fédération des Grands Causses avec Salles-la-Source

«  Je vous apporte le soutien des Amis de la Terre de Midi-Pyrénées, du comité Causse Comtal et de la Fédération des Grands Causses. Sur toutes les questions de ressource en eau, la vigilance est nécessaire toute l’année »

Michel Raynal

En balance…

« Je suis très choqué qu’on puisse mettre en balance avec la moitié d’une éolienne cet extraordinaire patrimoine de Salles-la-Source qui draîne un flot de touristes entre Rodez et Conques et représente un potentiel extraordinaire pour toute la commune te pour toute la vallée. On n’est plus à l’époque industrielle mais le tourisme peut devenir une ressource très importante. Le site de Salles-la-Source est un des joyaux de notre département. Je ne comprends pas que des hauts fonctionnaire, responsables et conscients, ayant de l’expérience ne soient pas sensibles à cette énorme disproportion. Je vous souhaite un succès total et pour moi un succès total, c’est la disparition pure te simple d el’usine hydroélectrique »

Marc Censi
ancien Maire de Rodez durant 25 ans
ancien président du Conseil Régional Midi-Pyrénées

En circuit fermé

« On se rend compte que l’Etat impose des décisions sans tenir compte des élus ni de la population.

On est dans un moment invraisemblable où on a l’impression que l’Etat fonctionne en circuit fermé pour ses propres intérêts ou pour servir les intérêts privés de quelques-uns et c’est parfaitement inacceptable.

Et je ne peux pas m’empêcher de penser au Larzac où il y a 40 ans, nous avons été victime de la même chose : l’Etat a imposé un camp militaire et il a fallu que 103 familles disent non et décident de résister. Et c’était déjà le pot de terre contre le pot de fer. Après 10 ans de lutte, ça a été la victoire qui est un symbole aujourd’hui dans le monde entier. On peut résister à une décision de l’Etat.

C’est un combat pour l’environnement mais c’est aussi un choix de société.

Je suis solidaire avec vous et je vous apporte le soutien du Larzac ».

José Bové,
député européen

La porte du Vallon

« La valeur patrimoniale et l’intérêt de ce site sont des atouts exceptionnels pour le développement économique de notre communauté de communes. Entre Rodez et Conques, le bourg de Salles la Source, village classé dont la cascade est un site majeur, est la porte du vallon. 

La Communauté de Communes « Causse et Vallon de Marcillac» apporte son soutien sans faille aux actions de défense du site menées par la mairie et l’association «sauvons la cascade» et plus particulièrement, elle souhaite voir évoluer l’instruction de ce dossier dans le sens de la protection du site au détriment de là production hydro électrique. 

La dynamique de notre industrie touristique ne saurait être hypothéquée par une décision qui protègerait des intérêts particuliers dont la dimension écologique devra être démontrée. » 

Jacques Hourdequin,
président de la Communauté de communes Conques-Marcillac

Pas que sur les cartes postales

« En tant qu’élu du Sud-Aveyron, éloigné de votre village, je viens vous dire que ce problème de la cascade de Salles-la-Source intéresse la totalité de ce département. Nous sommes pleinement avec vous et avec ce déni de justice dont vous êtes les victimes à Salles-la-Source.

Que serait Salles-la-Source sans la cascade ?

Tous ensemble, nous devons nous battre pour qu’elle coule ailleurs que sur les cartes postales, parce que c’est votre patrimoine et c’est le patrimoine du département.

Oui, ce combat, nous le menons avec vous. Le Conseil Général vous soutient, vous le savez. »

Jean Milesi,
vice-président du Conseil Général de l’Aveyron

Privilégier l’envie des habitants

« La production annuelle de la microcentrale est comparable à celle d’une demi éolienne. Nous nous posons donc question de l’utilité de sacrifier un véritable potentiel touristique, situé sur l’axe Rodez-Conques… Nous pensons que l’envie des habitants et des élus locaux de faire du site de salles-la-source, un levier de développement local respectueux des ressources naturelles doit être privilégié ».

Marie-Françoise Vabre, conseillère régionale

Scandalisé

« Il y a des combats dans la vie qu’il faut mener et vous, au niveau de votre association, vous menez le bon combat. A Rodez, nous allons être reçus le mois prochain « grand site » au niveau de Midi-Pyrénées. Conques y est déjà. La cascade de Salles-la-Source fait partie du même grand site : Rodez-Conques-Salles-la-Source.

La ville de Rodez est pleinement avec vous.

Je suis, comme vous,  scandalisé de la position de la préfecture ».

Christian Teyssèdre,
maire de Rodez

Résister et gagner, forcément

«  La cascade de Salles-la-Source appartient au patrimoine de tous les Ruthénois. C’est une raison pour tenir bon, faire changer la décision de l’Etat pour qu’elle coule autant que la pluviométrie le permet. Elle fait partie du bien public.

Salles-la-Source est un atout formidable pour les habitants de Rodez et au-delà. C’est un facteur de notoriété et d’attractivité.

Il faut tenir, résister et gagner forcément ».

Jean-Louis Chauzy,
président du Conseil Economique et Social de Midi-Pyrénées

Un péché

« Il est indéniable que cette cascade est un des fleurons du tourisme aveyronnais. C’est un péché de ne pas la voir couler. Le code civil dit bien qu’il y a des choses comme l’air ou l’eau qui n’appartiennent à personne et dont l’usage appartient à tous.

La cascade de Salles-la-Source est mythique. Il faut non seulement préserver ce mythe mais lui permettre l’élan dont il est capable au service de l’économie de notre région. Avec vous je proclame : « Ranimons la cascade de Salles-la-Source ! » 

Christian Bernad, président de l’Association pour l’aménagement de la Vallée du Lot

Rarement autant d’atouts à la fois…

Jean Delmas, ancien directeur du Service d’Archives départemental, a, à plusieurs reprises, mis son érudition au service de « Ranimons la cascade ! ». Lors d’une de ses conférences il a souligné cette conjonction exceptionnelle de la géologie et de l’histoire des hommes qui fait de Salles-la-Source un site au potentiel exceptionnel.

Un point final qui se justifie

Sur le plan industriel, la puissance prévisionnelle de la centrale est de 770 kW de puissance brute concédée pour une puissance hydroélectrique en Midi-Pyrénées de 5 600 MW et une puissance totale de 2 900 MW en Aveyron. Cette centrale représente moins de 0,1% de la puissance départementale, ce qui peut en effet justifier que l’association demande la fin pure et simple de l’exploitation. »

Martin Malvy,
Président du Conseil Régional de Midi-Pyrénées

La cascade est intimement liée à la beauté du village

« Le Conseil d’Administration de  l’association Rouergue Vacances Loisirs (RVL), sise à Pont-les-Bains, sur la commune de Salles-la-Source, réunie le 15 janvier, a décidé à l’unanimité d’apporter son soutien à l’association Ranimons la cascade de Salles-la-Source mais également à la commune de Salles-la-Source.(…) L’association est convaincue que la cascade est intimément liée à la beauté du village et à sa valeur touristique. »

Le conseil d’administration du Centre de vacances de Pont les Bains

Une occasion inespérée

« Ce renouvellement est une occasion inespérée de mettre fin à un conflit d’usage qui n’avait pas pu être pris en compte lors de l’autorisation initiale et dont la méconnaissance a pourtant été bien souvent regrettée depuis lors. Les enjeux économiques que représente la singularité du patrimoine aveyronnais sont aujourd’hui devenus d’une grande importance et doivent peser de tout leur poids devant les usages privés des éléments de ce patrimoine. »

Pierre-Marie Blanquet,
vice-président du Conseil Général

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *