Histoire des châteaux de Salles-la-Source

Le 29 juin 2012, l’association « Ranimons la cascade ! » de Salles-la-Source organisait une rencontre culturelle avec des interventions de Jean Delmas et de Gérard Astorg, sur le thème de la coseigneurie et des châteaux de Salles-la-Source…

 Nos deux intervenants ont su conquérir leur auditoire et donner une vue d’ensemble au public sur l’histoire des coseigneurs de Salles-la-Source et de leurs nombreux châteaux.

La coseigneurie

Jean Delmas a d’abord dressé le tableau de la coseigneurie,  ce type de sociétés familiales unies par le système de l »indivision. Leur sont attachés des droits de ban et de justice qui leur rapporte de l »argent. Chaque enfant et petit- enfant a sa part et celles-ci peuvent devenir inégales selon le nombre d’enfants par famille. L’ensemble est géré par ce qu’on appelerait aujourd’hui un « syndic » qui répartit à chacun ses revenus. Certains sont seigneurs sont invités à s’éloigner du centre du Bourg et à construire plus loin…

Au XIIIème siècle, on a déjà 20 coseigneurs à Salles-la-Source, répartis entre quelques grandes familles : les Calmont, Panat, de la Tour, de la Roque, des Ondes, Saint Paul ou encore Ratier ou Saunhac. Salles-la-Source est situé sur ou au bord du Causse Comtal, riche terre à blé qui rapporte…

Les Panat sont probablement les premiers seigneurs de Salles-la-Source qui au tout début s’appelait « les Salles Panadaises » (Salles = demeure seigneuriale, château ).

On constate sur ce territoire, que à chaque château est rattaché une église : tout d’abord dans le village de  Salles-la-Source : château des Ondes et église saint-Loup, château et église Saint-Paul, la Calmontie et église de Saint Laurent mais aussi sur tout le territoire de la commune : Saunhac et l’église de Vanc, Solsac, Mondalazac et le  Colombier, Cadayrac, Mernac et l’église de Saint-Austremoine, Cornelach et l’anciennenéglise Saint-Jean ou encore la Garde et l’ancienne église de Varde….

On voit passer dans ces châteaux des troubadours comme les Paris ou Jourdan. La coseigneurie a donc un aspect familial, juridique et institutionnel mais aussi culturel. Elle a provoqué une floraison de châteaux qui sont en cette commune particulièrement concentrés. Il forment l’histoire et l’unité ancienne de la commune de Salles-la-Source.

De sites défensifs, les châteaux vont peu à peu devenir des châteaux de prestige et des lieux résidentiels. Par ailleurs, les droits rattachés aux seigneurs seront être peu à peu repris par la couronne royale et les revenus qui y étaient attachés vont diminuer : on va passer progressivement dans un autre monde. Nous avons à Salles-la-Source le témoignage de toutes ces époques…

Histoire des châteaux

Une à une, l’histoire de chacun de ces châteaux sera repris ensuite par Gérard Astorg à l’aide d’un dipaorama photo. Ce riche récit donnera peut-être lieu à une édition  si suffisament de personnes en expriment l’intérêt…

 Le plus ancien – et le moins connu- est le Château Majeur, majeur non par sa taille mais par la puissance politique qu’il représente. Il était situé autour du « Roc du Comte » à Saint-Laurent et appartenait au compte de Rodez (puis de  rodez et d’Armagnac, d’où son nom ancien de « château d’Armagnac »). Du fait de sa totale destruction et des nombreuses légendes (la tour aussi haute que le  causse que l’on pouvait atteindre par un pont-levis…) et des erreurs d’historiens qui l’on entouré, il reste une énigme pour les générations futures.

Le Château des Ondes, situé à Salles le haut, a réuni en 1315 les Etats Généraux du Rouergue. On y a retrouvé en 2012 une inscription très ancienne de 1209, probablement, l’une des plus anciennes du Rouergue. Il a gardé une tour ancienne avec machicoulis. La façade est Renaissance. Le blason de la famille des ondes avec ses lignes ondulées, a été repris et désigne désormais les rivières partout dans le monde

Le Château de la Calmontie, à Saint-Laurent, caractéristié par sa grande tour ancienne, accolée à un logis du XIIIème siècle. D’autres tours existaient et ont été détruites pendant la Révolution.

Moins connu et situé à Saint-Laurent également, le Château de la Tour est marqué par une façade Renaissance. Il est aujourd’hui partagé entre deux propriétaires.

 Enfin, le cinquième château du village, situé au Bourg est le Château Saint-Paul. Il avait jadis sa façade tournée vers l’église et a été transformé par de grands travaux… Il a été la propriété du célèbre avocat Mathieu Pigasse qui possède toujours sa rue à Toulouse.

 Da gauche à droite: le château des Ondes, le château de la Tour, le Roc du Comte à l’emplacement du château Majeur, le château Saint-Paul, le château de la Calmontie

La fin de la soirée a été consacrée aux châteaux de cette période construits à l’extérieur du village :

Du Château de Saunhac, près de Vanc, il ne reste qu’une butte féodale. Celui de Solsac est plutôt un manoir, construit entre 1610 et 1622. Il existait un ancien château de Solsac mais il a été déplacé.

Le Château de Billorgues a été rendu célèbre par deux agronomes, Moly de Billorgues puis le Général républicain, Tarayre qui y mène d’intessantes expérience agricoles.

Le Château du Colombier, proche de Mondalazac, a été fondé par une famille de Salles que le comte de Rodez a voulu éloigner. Autour d’un donjon ancien du XIVème siècle, des aménagements plus récents des XVI et surtout XVIIème siècle.

Il y a encore le Château de Cadayrac et sa splendide clef de voûte puis celui de la Garde et sa tour…

Château de Solsac 

 Bibliographie :

Jean Delmas : « Salles-la-Source »

Gérard Astorg : « Châteaux et personnages du Ruthénois » (Villa de salles-la-Source) et « Châteaux et personnages du causse Comtal » (châteaux du causse)

 

 

Château de Mondalazac

 

2 Responses to Histoire des châteaux de Salles-la-Source

  1. Bonjour ! Je viens de découvrir votre site et je suis ravie de vous rencontrer, enfin ! Je suis depuis quelques années à la recherche de mes ancêtres : GABRIAC (gd-mère paternelle) issue de Marcillac Vallon puis en remontant de Salles la Source, en particulier CADAYRAC et MONDALAZAC. Je découvre des aieux du nom de : de ST PAUL de CADAYRAC,de CADAYRAC, en remontant la famille GABRIAC. Parents également: NAVARRE, DELMAS,CABRIT MARCENAC… Apparemment mes ancêtres appartenaient aux familles comtales, mais sans doute protestants… C’est un bonheur de découvrir vos recherches et de voir enfin les différents châteaux ! Je serais trés intéressée par vos travaux sur les familles qui ont vécu dans ces châteaux afin de retrouver tous mes ancêtres… Vous pouvez consulter mes « tatonnements » sur le site GENEANET source panoryia. Je ne peux que souscrire et encourager vos travaux et vous en remercie profondément ! Trés cordialement, Marie-José.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *