ENJEU ENERGETIQUE DE LA MICRO-CENTRALE DE SALLES-LA-SOURCE

Après plus de 18 mois de combat pour retrouver son site et sa cascade, l’association « Ranimons la cascade ! » est souvent sollicitée pour répondre à la question : « Quel enjeu énergétique représente la micro-centrale de Salles-la-Source qui puisse justifier la position de l’administration de ne rien lâcher sur ce dossier ? »

Selon le document d’enquête publique, la puissance de l’usine de Salles-la-Source serait de 1.3 MW ( = 1300 kilowatts). L’objectif du dossier de demande d’autorisation est de la passer à 1.9 MW (=1900 kilowatts)

La Production moyenne espérée, avant que la dernière commission des sites ne revoit les chiffres de la quantité d’eau turbinée à la baisse, serait de 3000 MWh (= 3000 mégawatt heures) ; il s’agit de l’énergie réellement produite pan an, c’est à dire le produit de la puissance réellement utilisée multiplié par le nombre d’heures de fonctionnement. (Quelque soit la puissance de la centrale, si l’année est sèche comme en 2010, la production réelle est faible…)

Puissances comparees

La puissance totale des usines hydroélectriques de  la France était de 23 000 MW en 2010. 20 % de cette capacité se trouve en Aveyron qui a une capacité de 2860 MW, soit 2000 fois la capacité de l’usine de Salles-la-Source. Le barrage de Montézic dans le nord du département a, à lui seul, une capacité 800 fois plus importante.

Production reellement realisee

Le graphique ci-dessus permet de voir que l’électricité d’origine hydroélectrique représente environ 10 % de l’électricité produite en France. L’Aveyron produit 10 % de cette énergie hydroélectrique, soit 2260 fois plus que l’usine  de Salles-la-source (si le débit dérivé est de 10% ; si on augmente le débit dérivé, le poids énergétique de salles-la-Source diminue encore).

Résumé en 3 graphiques :

1) Pourcentage de l’électricité d’origine hydroélectrique en france (en rouge ) : 10 %

 2) Pourcentage de l’électricité d’origine hydroélectrique produite par l’Aveyron (en rouge) : 10%

 3) Pourcentage de l’énergie hydroélectrique fournie à salles-la-source par rapport à la production aveyronnaise (invisible sur le graphique : cela nécessiterait une centrale 10 fois plus importante pour commencer à apparaître) : 0.04%

 

 Dans la lettre du 10 mai 2011, à Danièle Polvé-Montmasson, préfète de l’Aveyron, Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-pyrénées, avait  déclaré : « Cette centrale représente moins de 0,1% de la puissance départementale, ce qui peut en effet justifier que l’association demande la fin pure et simple de l’exploitation. »

Comparaison avec une eolienne

 La puisance de chacune des 29 éoliennes du Parc de Salles-Curan créé en 2007 est de 3 MW chacune, soit le double de l’usine hydro-électrique de Salles-la-Source ! La production estimée (il est difficile d’obtenir des chiffres officiels !) serait pour chaque éolienne de 75 00 MW (pour 30 % de temps de fonctionnement) soit 2.5 fois la production de l’usine de Salles-la-Source.  

Comparaison Salles-la-Source-Montezic

 Capacité du barrage de Montézic (vallée de la Truyère)  : 32 millions de mètres cube ; 900 MW mobilisables en 2 minutes, en cas de besoin urgent d’EDF (heures de pointe) :

Capacité du barrage souterrain de Salles-la-Source : 5 mètres cube ; 1.3 MW mobilisable, 0.1% de Montézic

Terminons par une note d’humour :

En argumentant que la centrale hydroélectrique de salles-la-Source contribue à « garantir la sécurité du système électrique en satisfaisant la demande au moment du pic de consommation » (enquête publique), l’entreprise Guibert fait penser à une histoire drôle qui date des années 70 et racontait de nombreuses histoires d’un éléphant et d’une petite souris.

L’une de ces histoires paraît s’appliquer à la situation de Salles-la-Source par rapport aux usines liées aux gros barrages aveyronnais cités plus haut :

Un éléphant et une petite souris couraient côte à côte dans le désert. La souris se retourna et dit à l’éléphant : « c’est fou tout ce que l’on fait tous les deux comme poussière »…

 Comprenne qui pourra !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *