Des élus insistent pour demander une enquête administrative indépendante

La lettre ouverte de « Ranimons la cascade ! » au Président de la République du 19 mai 2014 a été précédée de trois tentatives de courriers au Premier Ministre, en vue d’obtenir l’ouverture d’une enquête administrative indépendante sur la gestion du dossier de la microcentrale hydroélectrique de Salles-la-Source. Cette enquête vise à faire apparaître au grand jour toute la vérité sur certains aspects contestés de l’affaire de la cascade de Salles la Source.

La première lettre au Premier Ministre datait du 25 mars 2013 : Matignon se contenta de faire suivre le courrier à la Préfecture de l’Aveyron !

La deuxième lettre a été écrite le 16 juillet 2013 . Elle avait été appuyée par des courriers personnels d’une dizaine d’élus : Pierre-Marie Blanquet, vice-président du Conseil Général de l’Aveyron, José Bové, élu de l’Aveyron au Parlement Européen ; Bernard Burguière, conseiller général de Conques et vice-président de la commission tourisme du Conseil Général ; Robert Caule, maire de Salles-la-Source ;  Yves Censi, député de l’Aveyron, arrondissement de Rodez ; Anne Gaben-Toutant, conseillère générale de Marcillac ; Jacques Hourdequin, président de la Communauté de communes Conques-Marcillac ; Jean-Claude Luche, président du Conseil Général de l’Aveyron ; Marie- Lou Marcel, député de l’Aveyron, conseillère régionale Midi-Pyrénées ; Jean Milesi, vice-président du  Conseil Général de l’Aveyron ; Marie-Françoise Vabre, conseillère régionale Midi-Pyrénées. Elle n’a reçu aucune réponse…

La troisième enfin date du 14 mars 2014. Le changement de premier Ministre (remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls) ne changeant rien à l’affaire, on s’étonne que cette lettre, les nombreux mails de soutien écrits pas nos adhérents et sympathisants et les courriers d’élus au premier ministre n’aient à nouveau reçu aucune réponse !

Ci-dessous les premiers courriers d’élus qui sont parvenus à l’association « Ranimons la cascade ! » suite à notre relance de mars 2014

Ont répondu favorablement à notre demande d’appui pour obtenir une réponse du premier Ministre :

– Yves Censi, député de la circonscription de Rodez (16 avril 2014 ) :

« Je regrette que le Premier Ministre précédent n’ait apporté aucune réponse aux sollicitations que nous lui avions adressées l’an passé.
Devant une telle inertie et afin de répondre au mieux à vos préoccupations, j’ai interpelé le premier ministre nouvellement nommé sur ce sujet » (ci-dessous) :

 » Les représentants de l’association, qui ont travaillé avec le plus grand sérieux sur ce projet, dénoncent « de graves et multiples irrégularités, secret et dissimulation, refus de réponse et absence de prise ne compte par l’Etat de nos légitimes interrogations, notamment sur la sécurité, tolérance d’invraisemblances comptables… »
Il convient aussi de savoir que cette installation ets sujette à de nombreuses contestations concernant notamment la légalité de sa création en 1932, dénonçant les passe-droits dont celle-ci a pu bénéficier dans le passé.
Je soutiens donc l’association dans sa volonté de mettre à plat l’ensemble du dossier au moyen d’une expertise indépendante de l’Etat et des élus et vous demande de bien vouloir prêter attention à cette demande »

– Jean Claude Luche, président du Conseil Général de l’Aveyron (26 mars 2014)  :

« Vous m’avez récemment rappelé mon attention sur la situation de la cascade de salles-la-Source.

J’étais effectivement intervenu à ce sujet le 15 juillet 2013, auprès de Monsieur le Premier ministre,, de monsieur le ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et de Madame la Ministre déléguée auprès du Ministre de la  Réforme de l’Etat, de la  décentralisation et de la fonction publique.

Je viens donc d’appeler les services de Monsieur le Premier Ministre pour leur faire part de mon souhait d’obtenir une réponse à ma démarche. Il m’a été répondu que ce dossier faisait l’objet d’une instruction attentive.

J’espère ainsi que je serai tenu informé des suites réservées à cette affaire, dans les meilleurs délais. je ne manquerai pas de vous en faire part ».

– Pierre-Marie Blanquet, vice-président du Conseil Général de l’Aveyron (25 mars 2014) :

 » Je vous confirme bien évidemment mon total soutien dont vous pouvez vous prévaloir, pour toutes les démarches que vous avez engagées.
Bien disposé à appuyer par une lettre personnelle le courrier que vous venez d’adresser au Premier Ministre ».

– Jean Milési, vice-président du Conseil Général de l’Aveyron (18 mars 2014); il est aussi l’auteur d’une récente lettre au Président de la République  :

« Je considère, pour ma part, l’inertie de l’Etat, dans un dossier rendu très clair par l’abondante documentation dont l’association n’a cesssé de le nourrir, comme un indice très inquiétant, pouvant laisser supposer que des pressions obscures sont susceptibles de retarder, voire d’empêcher d’aboutir à une décision juridique qui cependant s’impose »

marianne-elus-republique

One Response to Des élus insistent pour demander une enquête administrative indépendante

  1. LE FILLATRE dit :

    —-Une fois de plus on voit bien le mépris de nos gouvernants pour la légalité. Ils font fi , encore une fois, de l’avis de leurs concitoyens et s’étonnent ensuite de ne plus avoir aucun crédit dans l’opinion publique

    — Seuls ne trouvent grâce à leurs yeux que Paris et leurs propres grandes ville. La campagne pour eux ce sont des « petzouilles » emmerdeurs. Il ne convient pas de se pencher sur leurs problèmes en plus pour une  » cascade  »
    —ALLEZ courage, alertez la presse télévisuelle, il n’y a que de cela qu’ils ONT peur. cela pourrait ternir encore plus leur image….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *