Debits en debat…

Les débits de la cascade présentés dans le dossier d’enquête publique auraient-ils été un peu manipulés ? C’est la question qui fait débat en ce moment à Salles-la-Source

C’est ce que nous raconte Centre-Presse du 30 janvier en page RODEZ…

 

A noter la prochaine tenue d’une Assemblée Générale de l’association « Ranimons la cascade ! » le 12 février à Pont-les-bains.

 

CP-30-janv-11

 

Texte reconstitué de l’article :

Salles la Source : « Ranimons la Cascade ! » a mesuré les débits de la cascade

 

Les membres de l’association « Ranimons la Cascade ! » de Salles la Source ont mis à profit le dernier épisode pluvieux pour mesurer avec les moyens dont ils disposent les débits du Créneau juste au dessus de la cascade.

Les conclusions étant pour eux encore pire que ce qu’ils avaient imaginé ils ont décidé de faire une diffusion des photos et se sont lancés dans une campagne de sensibilisation et mobilisation : affiches dans le village (voir photo), 4 pages dans les boites aux lettres, diffusion des photos sur le site Internet… et réunions pour les adhérents.

« Il est intéressant de noter que, dans ses conclusions, le commissaire-enquêteur écrit : « Salles-la-Source est un site que l’on découvre chaque fois qu’on y vient, hiver comme été. Effectivement, la cascade, lorsqu’elle coule, est une curiosité au milieu du village et cette curiosité peut en amener d’autres avec la volonté de développement affichée par les élus et les associations de défense du site ».

Il écrit aussi : « l’identité paysagère et culturelle de Salles-la-Source est étroitement liée à l’écoulement du ruisseau Le Créneau qui traverse le village et à l’animation de la cascade en particulier qui en est le point d’orgue et le centre de gravité ».

On peut relever également certains termes qu’il utilise : « tellement son site est remarquable », « l’intérêt général…doit primer sur l’intérêt privé ».

On peut déduire de ces propos que le commissaire-enquêteur reconnaît que la cascade doitretrouver un certain débit, été comme hiver, dans l’intérêt général.

Quel débit ?

S’il avoue ne pas être en mesure de donner de chiffre, il présente néanmoins, sur la page de garde de son rapport, une vue de la cascade sous le titre « Cascade qui fait la réputation de Salles-la-Source » avec un débit qui est manifestement très supérieur au débit réservé proposé par le pétitionnaire.

Il y a manipulation car celui-ci, dans sa demande utilise aussi des photos à fort débit pour illustrer son dossier. Nous avons maintenant des preuves que les débits qu’ils veulent nous laisser sont inférieurs aux images flatteuses qu’ils ont produites. » Les responsables de l’association ne décolèrent pas, d’autant plus qu’ils viennent de recevoir une réponse de Mme la préfète qui n’émet aucune réserve sur la demande du gestionnaire de l’usine sur ces questions de débit, comme sur les autres points sensibles d’ailleurs. Alors que des soutiens arrivent de toute part, comme les derniers en date, celui de Rouergue Vacances Loisir ou encore de Mr Briane ancien député ; leur détermination ne s’en trouve que confortée.

Les prochaines réunions prévues pour l’association sont une rencontre avec la douzaine d’adhérents membres du conseil municipal le 3 février puis l’assemblée générale de l’association le 12 février avec une intervention de Jean Delmas, ancien directeur des archives départementales, créateur du musée de Salles la Source. Des décisions importantes doivent être prises par les adhérents à cette assemblée générale.

 

CP-30-janvier-11

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *