Centre-Presse : le long combat pour ranimer la cascade

Lire l’écho de presse de l’annonce du rassemblement du 27 juin pour la cascade de Salles-la-Source et un dossier de synthèse sur notre long combat :

Centre-Presse du 24 juin 2015 : la Une et la page  « Grand angle » :

cp-24-juin-15-une

cp-24-juin-2015-synthese

Lire l’article sous pdf

Interview du préfet (extrait) : « Un dossier très compliqué » :

cp-24-juin-2015-prefet

4 Responses to Centre-Presse : le long combat pour ranimer la cascade

  1. Ergé dit :

    « Très » compliqué pour l’association, mais normalement pas compliqué pour une Administration qui dispose de tous les éléments d’information (techniques, administratifs, juridiques, etc…) pour rapporter la vérité et faire le droit.
    A noter ce qu’écrivaient les ingénieurs du service d’Etat de l’Industrie et des Mines en 1978, en proposant au Premier Ministre de signer le décret de concession: « Le décret de concession placerait les installations sous le contrôle de l’Etat, qui aurait ainsi la possibilité légale d’intervenir éventuellement sur leur exploitation ».

  2. Ergé dit :

    L’administration d’Etat a-t-elle vraiment besoin d’une décision de justice pour faire reconnaître que des installations réalisées en 1928-1931 ne datent pas d’avant 1789 ?

  3. Ludovic D. dit :

    Cela fait désormais 5 années que j’ai épousé la cause de Ranimons La Cascade, en mettant en place ce site, en assurant le soutien technique internet de l’association… alors que près de 22 000 Km me sépare désormais de la belle cascade de Salles-La-Source.

    Pourquoi un tel engagement ?

    Diverses raisons me poussent à être aux côtés de l’association :

    -> la lutte contre le droit « divin » que s’octroient certaines entreprises… oui, force est de constater que la Société Hydroélectrique de Salles-la-Source, a la main mise sur une ressource qui ne lui appartient pas, et qui est du domaine du Patrimoine collectif commun… Pourquoi ? Comment ? Qu’importe ! Il est inadmissible qu’il puisse exister de tels passes-droits, et finalement un système à deux vitesses…

    -> une défaillance de l’Etat : que penser de ce ping-pong entre les diverses administrations, ces années de procès qui aboutissent au droit d’accéder à des dossiers qui n’existent pas… des préfets qui « gagnent du temps », ou qui de déclarent incompétents.

    Bien que notre Cascade (avec un C majuscule pour lui rendre ses lettre de noblesse, indument perdues à turbiner illégalement malgré elle) soient un joyau du patrimoine du Vallon, c’est désormais le symbole (malgré elle) :

    – d’un système judiciaire sur lequel les plus fortunés semblent avoir la main mise (que penser des procès à répétitions intentés par le gérant de la Société Hydroélectrique de Salles-la-Source…)

    – d’une règlementation très obscures autour de la disposition et de l’exploitation des ressources naturelles, pour lesquelles chacun peu avoir sa propre lecture non-objective.

    Ce samedi, je ne pourrais hélas pas être derrière les banderoles de « Ranimons La Cascade » à Rodez, mais toutes mes pensées seront avec ceux qui fouleront le sol du parvis de la Préfecture de Rodez pour réclamer qu’enfin cette histoire trouve un dénouement salvateurs aux flots de la Cascade.

    Bernard, Robert et tous les adhérents de RLC continuez à vous battre ainsi… car je suis certain que d’une part votre combat sera victorieux, mais aussi qu’il servira plus tard, tel une jurisprudence sur d’autres dossiers qui s’annoncent « sensibles » (gaz de schiste notamment).

    A très bientôt !

  4. Jean-Pierre dit :

    Soutien

Répondre à Jean-Pierre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *