Cascade de Salles-la-Source : paroles d’indignation

Le site de la pétition en faveur de la cascade de Salles-la-Source vous permet d’y inscrire des petits messages qui expriment  au mieux votre soutien, votre attachement à notre cause et à la cascade.

Voici en quatre fois (à paraître) quelques-unes de vos phrases qui sont à elles toutes, très convainquantes car exprimées avec des mots personnels et émouvants.

Place donc à vos cris du coeur, aujourd’hui vos paroles d’indignation, face à ce qui est en train de se passer dans notre village :

 

salles-la-source-vue-1916

Vue de Salles-la-Source en 1916 : au centre, la grande cascade

 

« J’ai découvert votre superbe village grâce au géocaching, il recèle des dizaines d’attraits, mais son principal étant sa fameuse cascade, elle doit intégralement vous revenir.
Depuis 80 ans les actionnaires de la SHV, se sont gavés, ils peuvent maintenant vous rendre toute votre eau. »

Nepomuk (02/01/2011)

« La disparition de la cascade est un scandale »
Pierre (21/12/2010).

« J’adore Salle la Source et je suis scandalisé que sa cascade soit réduite à un filet d’eau ! »
Francis (17/12/2010)

« Comment peut-on en arriver là? IMPOSSIBLE »
Edith (07/12/2010)

« Incroyable de voir l’entêtement de certains face à quelques unes des pièces du dossier…
Encore une fois, le bien-être collectif et l’environnement semblent destinés à passer à la trappe. »

Julien (07/12/2010)

« Qu’allons-nous laisser en héritage à nos enfants ? Sauvons la cascade. »
André (06/12/2010)

« Une cascade sans eau, c’est pas une cascade. »
Jacky (14/11/2010)

« Encore et toujours plus de passe droits pour des privilégiés qui se « foutent pas mal « du monde qui les entoure ; elle est bien trop belle pour la laisser mourir ! ! ! ! »
Jean (01/11/2010)

« C’est vrai que le débit est faible. Ouvrez le robinet ! »
Lionel (28/10/2010)

« La nature a ses droits, il faut les respecter ! ! ! ! ! »
Céline (23/10/2010)

« Le 3 octobre nous avons fait une halte dans votre charmant village et sommes restés admiratifs notamment sur votre cascade et nous trouvons anormal que certaines sociétés, notamment de l’état, s’octroient le droit d’exploiter en toute illégalité la source. »
Philippe (04/10/2010)

« J’ai pris mes filles en photo au pied de cette merveille, j’y ai amené des amis touristes, ce qui se passe est un scandale ! »
Corinne (04/10/2010)

« Je l’ai connue en 1976, et revue en 2010….je comprends maintenant pourquoi elle m’a paru si petite….le fric, pas la sécheresse, ni ma mauvaise mémoire, en est responsable ! »
Marie-Christine (25/09/2010)

« Abandonner la cascade sera la mort définitive de ce malheureux village dont personne n’a jamais su tirer partie des richesses touristiques, géologiques et culturelles. »
Jean (20/09/2010)

« Quel dommage de priver un si beau site de son attrait principal. »
Danièle (12/09/2010)

« Stop au détournement de l’eau de la cascade pour le profit de certains au détriment de tous »
Florence et Serge (12/09/2010)

« Je trouverai dommage que cette cascade n’existe plus juste pour les intérêts de quelques personnes car c’est un lieu très beau. »
Julie (25/08/2010)

« L’eau de cette source est un bien public, gratuit et inaliénable ! »
Geneviève (17/08/2010)

« Que nous reste-t-il ? sinon les éléments !… »
Elisabeth et Casimir (17/08/2010)

« LAISSER LA CASCADE COULER ARRETEZ LES PRELEVEMENTS PAR LA CENTRALE ELECTRIQUE. »
Francis (10/08/2010)

« Quel dommage de priver le village de cette merveille ! Ah profit, quand tu nous tiens ! ! »
Françoise (09/08/2010)

« Par définition une cascade elle coule. La démocratie c’est le plaisir, le bonheur, et l’intérêt de tous, et non le bon plaisir d’un seul. M Guilbert allez chercher de l’eau ailleurs ! »
Jean-Marie (02/08/2010)

« Si nous continuons à tout sacrifier, saccager, au nom d’intérêts financiers, la planète finira par ressembler à l’île de Pâques mais ceux qui causent ces désastres ne seront plus là pour en subir les conséquences… »
Judith (04/07/2010)

« Ce n’est ni pour ses 2 millions de siècles, ni pour l’impact touristique que je signe, mais au nom des 2 questions suivantes :
– à qui profite, précisément le détournement actuel de la source ?
– quand, au milieu d’un site habité, on peut jouir d’une présence forte de l’eau et de son élan, la brade-t-on au premier venu ? »

Jean-Jacques (03/07/2010)

« Ô, Salles-la-Source, bientôt de ton nom restera qu’un tiers :
Sans « La source » dans ton nom, dans tes entrailles que reste-il de toi ? Si comme moi, monde sur lequel et avec lequel tu vies, tu es eau à soixante-dix pour cent, que seras-tu demain ? Ô, village, choisir de te donner aux sirènes de l’argent te rendra, peut-être, fier aujourd’hui et malheureux pour tes vies futures et celles de tes enfants ; sans source, tu disparaîtras, tu n’existeras pas, tu ne seras rien d’autre qu’un village dortoir, qu’un village mouroir…
Je suis dur avec toi, mais je ne souhaite pas que tu perdes la vie : comme pour l’homme l’eau représente les deux-tiers de sa masse corporelle, comme pour moi le Monde, elle représente 70 % de ma surface.
Alors, écoute moi, ne me laisse pas tomber, et ne laisse pas tomber toutes les personnes, qui depuis des siècles ont vécu pour toi et pour ta Source… Pose-toi la question suivante : que serai-je aujourd’hui si je n’avais su garder ma source de vie ? »

Georges (02/07/2010)

« La loi sur l’eau permet-elle un détournement complet d’un réseau d’eau naturel ? »
Hervé (01/07/2010)

« Le renouvellement d’autorisation d’exploiter la centrale hydroélectrique ne doit être donné qu’aux collectivités locales qui doivent privilégier avant tout le débit normal du Créneau donc de la cascade. »
Alain (01/07/2010)

« Il est inconcevable qu’il faille signer des pétitions pour éviter la mort de tant de joyaux naturels ! Où sont les responsables ? »
Marie-Agnès (29/06/2010)

« Reconsidérons nos vrais besoins énergétiques »
Gilbert (29/06/2010)

« C’est trop triste de passer, en tant que visiteur, à Salle-la-Source, quand la cascade ne coule pas! Le sentiment d’une anomalie est fort. Aux Chutes du Niagara on concilie exploitation hydro-électrique avec visuel, et donc richesse touristique. Espérons qu’à l’échelle Aveyronnaise on trouvera une solution bonne pour tous. » .
Noëlle (28/06/2010)

« Stop aux centrales privées l’eau appartient à la communauté, pour une gestion de l’eau publique ! »
Dominique (28/06/2010)

 

 

One Response to Cascade de Salles-la-Source : paroles d’indignation

  1. […] et les divers témoignages reçus en commentaires de la pétition : « Paroles d’indignation« , « Paroles d’émerveillement », « Paroles pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *